QbtetraNveau.doc

Systme du QuŽbŽcium.

Le tŽtraŽdre dans la classification des ŽlŽments chimiques. Une note historique. Une version nouvelle du tableau tŽtraŽdrique des ŽlŽments.

Pierre Demers

EAPD

 12-26I2010

Traduction interdite.

Termes de rŽfŽrence : 

RŽsumŽ. La publication par Tsimmermann dÕun tableau tŽtraŽdrique des ŽlŽments chimiques datŽ de 2007 me suggre de rŽdiger la prŽsente note dÕantŽrioritŽ pour faire mieux conna”tre mes propres travaux originaux ˆ ce sujet, qui remontent ˆ 1996. JÕajoute la prŽsentation dÕune version originale dÕun tel tableau. La mŽthodologie en est une de recherche de symŽtrie dans le cadre du systme du quŽbŽcium.

 

Tsimmermann.

Je remarque avec intŽrt la contribution de Tsimmermann en 2007 et en 2008 dŽcrivant la possibitŽ de recourir au tŽtradre pour classifier les ŽlŽments chimiques. Il montre des tableaux des ŽlŽments chimiques dont les constituants graphiques sont inscrits dans un tŽtradre rŽgulier. Ces constituants sont soit 4 rectangles portant chacun des inscriptions 2D, soit des sphres. Le tŽtradre rŽgulier est dŽpourvu de faces parallles, mais il  contient 3 paires dÕartes disposŽes mutuellement ˆ angle droit.  On peut tracer un plan parallle ˆ chaque arte dÕune telle paire, et il rencontre 4 faces pour y inscrire un rectangle. Figs 1 et 2. La figure 3 prŽsente les Žcritures 2D.

Fig. 1. Les structures tŽtraŽdriques publiŽes par Tsimmermann. Dans celle-ci, 120 ŽlŽments sont figurŽs sur des rectangles inscrits dans un tŽtradre. La perspective para”t incorrecte si les cases sont des rectangles comme ˆ la figure 3. Elle serait correcte si les cases sont des carrŽs et alors le tŽtradre est irrŽgulier: lÕarte de droite est la moitiŽ de chacune des 5 autres. Les espacements entre les rectangles valent les 2/9 de la distance entre lÕarte verticale et lÕarte horizontale opposŽe.Cette figure est reprise plus loin. tetraTsimm.png (cgi)

 

Fig. 2. Les structures tŽtraŽdriques publiŽes par Tsimmermann. Dans celle-lˆ, 120 ŽlŽments sont figurŽs par des sphres associŽes en un tŽtradre. RŽf. 1, Tsi2007.psd (cgi)

 

Fig. 3. (Tableau pŽriodique Adomah). On trouve ici en gŽomŽtrie 2D le contenu des tablettes de la figure 1, les cases sont ici des rectangles dont la base vaut le double de la hauteur. On remarque un doublon celui des cases H et He. ADOMAH Table v2Ts.pdf

 

Cette contribution mÕintŽresse parce que confirmant ce que jÕai signalŽ ds 1996 : la nŽcessitŽ de recourir ˆ la gŽomŽtrie du tŽtradre et plus gŽnŽralement ˆ la symŽtrie dÕordre 4 pour comprendre la classification des atomes et leur organisation. Or cet auteur ne mentionne pas mes contributions.

Un TŽtradre du QuŽbŽcum. Ds 1996, jÕai prŽsentŽ un tŽtradre du QuŽbŽcium mettant ˆ profit ses 4 faces pour inscrire le tableau des ŽlŽments. Puisque le tŽtradre a 4 faces, il est naturel dÕattribuer une face ˆ chacune des 4 strates en lesquelles je classifie les ŽlŽments. De plus, les cases choisies Žtaient des triangles, capables de paver chaque face dÕun tel tŽtradre. La 4e strate, ayant 64 cases, remplit exactement une face dÕun tŽtradre ayant 256 cases. Les autres faces comprennent des cases vides. Fig. 4. RŽf. 2, 3.

 

Fig 4. Dans ces pages, datŽes de septembre 1996, je prŽsente un tableau tŽtraŽdrique des ŽlŽments. RŽf. 2

 

Fig. 5. Cette page publiŽe en 1997 de mon travail. soumis en 1996, prŽsente un tableau tŽtraŽdrique des ŽlŽments. RŽf.3

 

JÕai aussi prŽsentŽ en 1997 un tableau 3D formŽ dÕun assemblage de 120 sphres en tŽtradre rŽgulier, les 4 strates spdf  correspondent aux couleurs RJVB. Fig 6.

Fig. 6. Cette page montre une face dÕun tŽtradre formŽ de sphres assemblŽes tableau 3D des 120 cases sphŽriques. 1997. RŽf. 4.

 

JÕai rŽalisŽ un tableau 3D tŽtraŽdrique de 120 boules colorŽes. Quatre strates spdf aux couleurs RJVB. Avant le 8 dŽcembre 1998 selon mes notes. Fig. 6.

Fig. 7. Tableau 3D tŽtraŽdrique de 120 boules colorŽes inscrit dans une bo”te cubique de c™tŽ extŽrieur 14 1/16.  Strates 1234, ŽlŽments spdf aux couleurs RJVB. Avant le 8 dŽcembre 1998. Tetraboules26I2010.png

 

Depuis 1995, jÕai dŽveloppŽ une gŽomŽtrie quantique utilisant le tŽtradre et la symŽtrie dÕordre 4 pour comprendre la classification et lÕorganisation des atomes. Consulter RŽf 6, 13 ˆ 16.

 

Autres rŽfŽrences au tŽtradre.

La publication de Tsimmermann contient des rŽfŽrences ˆ lÕapplication du tŽtradre ˆ la thŽorie du noyau, par exemple Garai. RŽf. 12.

 

Version nouvelle du tableau tŽtraŽdrique des ŽlŽments 2010.

Donnant une suite ˆ ma publication prŽcŽdente RŽf. 9 (sur la stratification du tableau de Pauwels Najderek RŽf. 8), jÕen reprends la figure 7, et je rŽcris chacune des strates en distribuant les ŽlŽments dans les cases triangulaires selon le schŽma de ma figure 324.

Fig. 8. Distribution des120 ŽlŽments par tŽtrades dans les strates. Chaque strate occupe ici 2 niveaux. Niveau supŽrieur: cases triangulaires pointant vers le bas, niveau infŽrieur, vers le haut. CÕest ma figure 324  du 6 VI 2003.

,http://www.lisulf.quebec/QbS2Fig324. gif

 

Le rŽsultat appara”t aux figures 9 et 10. Les ombrŽs sont inŽgaux pour suggŽrer que le plan portant la strate est plus ou moins ŽlevŽ au dessus de la feuille de papier supposŽe horizontale. La strate 4 repose sur cette feuille. Puis les strates sont superposŽes avec un espacement vertical uniforme que suggrent les ombrŽs accompagnant les strates 1, 2 et 3, de manire ˆ sÕinscrire dans un tŽtradre rŽgulier. LÕespacement vertical vaut le c™tŽ de la strate 1. La hauteur du tŽtradre vaut 86,6% du c™tŽ de la strate 4. Elle peut tre exagŽrŽe pour motifs de visibilitŽ.

Fig. 9. Les strates remplies correctement de 30 tŽtrades. Fi16Nd.ai (cgi)

 

Fig. 10. Tableau tŽtraŽrique des ŽlŽments 2010. Les 4 strates inscrites dans un tŽtradre rŽgulier, vue plongeante. En 3D, les 6 artes sont de longueurs Žgales. Fi15Nd.ai (cgi)

 

Appendice 1. Apport original de Tsimmermann; stratification de ses  tableaux.

La succession connue des ŽlŽments.Tsimmermann a apportŽ certains progrs originaux ˆ la thŽorie de lÔatome en recourant ˆ la gŽomŽtrie du tŽtradre et ˆ des considŽrations dÕesthŽtique et de symŽtrie. Il a dŽclarŽ que le remplissage du tŽtradre impose des rgles de sŽlection exigeant la succession connue des ŽlŽments, jusquÕici dŽcrite partiellement sous les noms des ÇrŽglesÈ empiriques de Madelung et de Hund.

Je rŽsume.

1. Madelung : dans une pŽriode, la somme n+l reste constante.

2. Hund: ˆ n et l donnŽs, il ya succession ininterrompue des spins – dÕabord, puis des spins +.

3. Et il faut ajouter une affirmation: la succession des valeurs de n+l forme la suite 2, 8, 8, 18, 18, 32, 32, total 118 dans le tableau classique de Mendeleev et la suite 2, 2, 8, 8, 18, 18, 32, 32, total 120 dans les tableaux du systme du quŽbŽcium.

JÕai examinŽ cette question de la succession connue des ŽlŽments plusieurs fois en utilisant surtout la gŽomŽtrie 2D de la grille du quŽbŽcium, qui est Žquivalente ˆ celle du tŽtradre. JÕen arrive ˆ me dispenser de toute rŽfŽrence aux valeurs ŽnergŽtiques des niveaux de lÕatome dÕhydrogne. Entre autres RŽf. 17.

La figure 1 refaite. Je montre dÕabord la figure 1 refaite 3D dans les figures 11 et 12, dŽmontrant le bien-fondŽ de la figure1.

Fig. 11. On  a refait la figure 1, cette fois en 3D vraies, avec des cases rectangulaires sur  4 cartes l=0, 1, 2, 3. Ceci confirme lÕintention de Tsimmermann. La diagonale d'une face de la bo”te cubique mesure 24 cm, aussi bien quÕune arte du tŽtradre.  Adoboite0123.html

 

Fig. 12. On a supprimŽ les faces du tŽtradre figure 11, afin de dŽgager la vue. Adobaguettes0123.psd

 

Fig. 13. De la figure 11, on supprimŽ les cartes l=1 et 2 afin de dŽgager la vue de la carte l=3. Le tracŽ rouge dŽsigne la strate 1, le tracŽ bleu, ce qui reste de la state 4. (La strate 4 contient aussi des portions des cartes 1 et 2). Adoboite0314.psd

 

Stratification des tableaux de Tsimmermann. Il est assez facile de transformer en un tableau stratifiŽ les tableaux des figures 1, 2, 3.

Voici une Žtape intermŽdiaire rŽalisŽe par un rŽalignement de la figure 3, en conservant les cartes selon la valeur du quantum l = 0, 1, 2, 3. On a inscrit Qb au lieu de Uuo et a supprimŽ un doublon H. Figs 14, 15.

Fig. 14. Voilˆ les 4 cartes selon le quantum l = 0, 1, 2, 3, tirŽes de la figure 3. 4pourbiseau.ai (png)

 

Fig. 15. Voilˆ les cartes de la figure prŽcŽdente assemblŽes avec justification ˆ droite puis organisŽes en 4 colonnes larges de 2 cases. Chaque colonne est une strate. Adomah2.ai (png)

 

La composition des strates est identique ˆ celle montrŽe en tŽtrades dans la figure 8 ci-dessus. En poursuivant les opŽrations on arrive naturellement au Tableau tŽtraŽdrique des ŽlŽments 2010 de la figure 10.

 

Remerciements.

Je remercie grandement mon fils Patrick Demers, informaticien, pour son aide assidue dans la prŽparation de ce document.

 

RŽfŽrences.

 

1.Valery Tsimmermann 2008,  http://perfectperiodictable.com/novelty.html

Je remarque lÕassurance de cet auteur : (tableau pŽriodique parfaitÉ); lՎvocation dÕune tradition biblique hŽbra•que; toutes les rŽfŽrences sont en anglais. Pourquoi Adomah ?

(Il a ŽtŽ nommŽ Tableau pŽriodique Adomah ˆ cause de lÕhistoire biblique de la crŽation du 1er homme, faite ˆ partir de la poussire de la terreÉ Adomah vut dire Adam en hŽbreu.)

 

2. Pierre Demers 1996, Nouveau systme pŽriodique des ŽlŽments le systme du QuŽbŽcium, ISBN 2-9802454-3-7, PUM, 3e trimestre 1996, non dŽposŽ, traduction interdite, pp. 138, 139, 140, Figs 69, 70,. Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium, traduction interdite. http://www.lisulf.quebec/Squebecium1996.htm

 

3. Pierre Demers 1995-1997,  Nouveau systme pŽriodique des ŽlŽments. Treillis et couplageSS. AffinitŽs biologiques. a) Communication soumise au XVe congrs international de biomathŽmatique, 6, 7 et 8 septembre 1995, Kremlin-Bictre (France).

 b) II, R.Biomath., 34, 138, 5-32, 1997. Ms datŽ du 23 fŽvrier 1996.

 

4. Pierre Demers 1997, Nouveau systme des ŽlŽments le systme du QuŽbŽcium, ISBN 2-9802454-4-5, PUM 4e trimestre 1997, traduction interdite.

 

5. Pierre Demers 2004, Systme du QuŽbŽcium La nouvelle classification des ŽlŽments, ISBN 2-9802454-7-X, PUM 2e trimestre 2004, traduction interdite.

 

6. Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium, traduction interdite, site : http://www.lisulf.quebec/quebecium.html

 

7. 875 Pierre Demers 1998, Le tŽtradre du QuŽbŽcium No 1721, section physique 66e congrs de l'ACFAS, Univ. Laval, 12 mai 1998, PrŽsentŽ avec l'assistance de Louis de Kinder.

 

8. Pauwels Najderek 1985-2008, (Un nouveau tableau pŽriodique des ŽlŽments chimiques), arudad@poczta.onet.pl, http://www.egregoralfa.republika.pl/english/newtable.html

 

9. Pierre Demers 2010, Stratification du tableau de Najderek des ŽlŽments chimiques.

http://www.lisulf.quebec/QbStratifNdbis.htm

 

10. Jonathan Demers et Manuel Magnan,  QuŽbŽcium, (personnages-ŽlŽments),  2002, http://mendeleiev.cyberscol.qc.ca/carrefour/personnages/inertes/QbJDemers.html

 

11. Pierre Demers 2004, Chapitre 17. Application ˆ la classification des ŽlŽmentsTableaux 3D, 16III2007

http://www.lisulf.quebec/QbSyst2e.24.html

 

12. Jozsef Garai 2003, http://lanl.arxiv.org/abs/nucl-th/0309035.pdf

 

13. Michel Nguyen The 2001, Compte rendu de la rencontre du QuŽbŽcium du mercredi 5 septembre 2001,

http://www.lix.polytechnique.fr/~mnguyen/Quebecium/qc_5_9_2001.html

 

14. 861, 1403 Pierre Demers 1997,  SymŽtries dÕordre 4 dans le systme des ŽlŽments et couplage SS, ACFAS, 65e congrs, UQTR, mai 1997, PrŽsentŽ avec l'assistance de Louis de Kinder.

 

15. 862 Pierre Demers 1997, Nouveau systme des ŽlŽments. Le QuŽbŽcium, ŽlŽment 118 et son vlage, ACFAS, 65e congrs, UQTR mai 1997. PrŽsentŽ avec l'assistance de Louis de Kinder.

 

16. 875 Pierre Demers 1998, Le tŽtradre du QuŽbŽcium,No 1721, section physique 66e congrs de l'ACFAS, Univ.Laval, 12 mai 1998. PrŽsentŽ avec l'assistance de Louis de Kinder

 

17. 1015 Pierre Demers 2009 Systme du QuŽbŽcium. Confection du tableau des ŽlŽments par Žcriture des valeurs de n. 4IV2009.2 Cconfectab.htm

-30-