LISULF

Science et FrancophonieNo 63

septembre 1998

Physique

et Couleur

Collaboration Centre quŽbŽcois de la Couleur

ConfŽrence, sŽance publique, invitation ouverte ˆ tous

Samedi 29 mai 1999

15 h 30 1200, rue Latour, Saint-Laurent

Venez rencontrerPatrick Callet, ƒcole Centrale de Paris

qui parlera de son dernier livre ÇCouleur -matire, couleur-lumireÈ.

Fig. 1. Patrick Callet

En 2e partie,Pierre Demers, Centre quŽbŽcois de la Couleur ,  prŽsentera en reprise ses rŽcentes communications devant le 67e congrs de l'ACFAS :  le gazonomtre. instrument Žcologique nouveau; le systme du QuŽbŽcium, une pŽdagogie nouvelle destinŽe ˆ remplacer le classique tableau pŽriodique des ŽlŽments de Mendeleev.

ƒditions PUM 1998

1200, rue Latour  Saint-Laurent (QuŽbec ) H4L 4S4

514 747 2308    fax 514 748 0603 sur demande   c3410@er.uqam.ca

Notre site :  http://www.er.uqam.ca/nobel/c3410/lisulf.html

Le rŽdacteur en chef : Pierre Demers

DŽp™t lŽgal BNQ, BNC; France, Belgique.

3e trimestre 1998   INSN.0825.9879

Ce numŽro, datŽ de septembre 1998, para”t en mai 1999

Affichage libre. Science et Francophonie vous rappelle...

SVP, rŽglez votre cotisation 1999 si ce n'est pas dŽjˆ fait. Merci.

Soyez du nombre ˆ l'AssemblŽe gŽnŽrale  du 5 juin 1999, rŽfŽrence : voyez le No 62. Apportez vos idŽes ou adressez les avec votre procuration si vous ne pouvez pas tre prŽsent.

CommuniquŽ. aux mŽdias de Saint-Laurent. et d'ailleurs        La Ville de Saint-Laurent  est honorŽe par la visite d'un savant franais rŽputŽ, Patrick Callet, de l'ƒcole centrale de Paris.. Il y est reu par deux Organisations non gouvernementales situŽes et fondŽes ˆ Saint-Laurent : le Centre quŽbŽcois de la Couleur CQC, fondŽ en 1975 et la Ligue internationale des scientifiques pour l'usage de la langue franaise LISULF, fondŽe en 1979, membre de MontrŽal International.  Ces ONG sont prŽsidŽes par Pierre Demers, ‰gŽ 84 ans, encore actif ˆ son ‰ge, professeur honoraire de l'UniversitŽ de MontrŽal,, chercheur et Žducateur, l'un des rares chercheurs autonomes du QuŽbec. Il vit ˆ Saint-Laurent depuis plus de 36ans.  La Presse et Le Devoir ont signalŽ rŽcemment ses activitŽs scientifiques. et pŽdagogiques. Patrick Callet et  Pierre Demers dŽcriront leurs  travaux rŽcents dans une rencontre ouverte ˆ tous,  15h30 samedi 29 mai 1999, 1200, rue Latour.  Merci d'annoncer votre prŽsence.- DŽtails plus haut et ci-dessous.

 

Fig. 2. Figure  tirŽe du site Internet de Patrick Callet.

Patrick Callet nous  a adressŽ ce rŽsumŽ     Le phŽnomne couleur n'a de sens que si trois acteurs sont simultanŽment prŽsents : la lumire, la matire et l'observateur. Des images calculŽes ˆ l'aide d'un algorithme de tracŽ spectral de rayons, nous montrerons diffŽrentes catŽgories de phŽnomnes simulŽs. De nombreux mŽtiers sont concernŽs par ces approches scientifiques qui, ici, utilisent une unique notion fondamentale. Cette notion scientifique s'appelle "fonction diŽlectrique complexe", nous en montrerons l'intervention dans diffŽrents modles comme la reprŽsentation/simulation des couleurs Žlectroniques (couleurs des mŽtaux, alliages notamment), des couleurs chimiques (couleurs d'absorption des pigments et colorants), des couleurs physiques (couleurs interfŽrentielles). Plus que la notion de couleur, c'est celle d'Žclat et d'apparence visuelle qui sera prŽsentŽe. L'apparence visuelle sur Žcran correspond alors ˆ la simulation de l'interaction lumire-matire pour un observateur virtuel de rŽfŽrence, spŽcifiŽ par la Commission Internationale de l'Eclairage. Le calcul permet alors de formuler des produits comme les peintures opaques ou mŽtalllisŽes,  nacrŽes, les mŽtaux et alliages, les matires plastiques, etc. mettant en correspondance directe la composition physico-chimique des ingrŽdients et leurs concentrations relatives avec l'apparence visuelle avant mme leur rŽalisation. Le public pourra voir ainsi du zirconium, du tantale ou du ruthŽnium tout aussi bien que du cuivre ou de l'argent. Pour ces derniers ŽlŽments il a, par ailleurs, une connaissance perceptuelle acquise. La mŽthode connue sous le nom d'OCRE (Optical Constants for Rendering Evaluation) sera ainsi illustrŽe de nombreux exemples dont on peut trouver quelques-uns sur le site WWW de l'orateur http://virtual.pl.ecp.fr/~callet

Qui est Patrick Callet?   L'orateur est enseignant chercheur ˆ l'Ecole Centrale de Paris et auteur d'un traitŽ scientifique ˆ usage des informaticiens et aussi de toute personne s'intŽressant au phŽnomne de la couleur. "Couleur-lumire, couleur-matire" a paru aux Žditions Diderot Arts et Sciences, collection Sciences en Actes, Paris, 1998 (cŽdŽrom d'images inclus). La classification pŽriodique des ŽlŽments est dŽterminante dans son travail. Communicateur trs en demande, invitŽ devant des auditoires variŽs, de la science, des techniques (Cartier, L'OrŽal, etc) et des musŽes., il fait para”tre systŽmatiquement ses travaux en langue franaise.  

 

Systme du QuŽbŽcium 118 ŽlŽments

Fig. 3. Aperu du systme du QuŽbŽcium 118 ŽlŽments, dont Pierre Demers a dŽcrit les avantages une 1re fois au 67e congrs de l'ACFAS le 11 mai 1999, ˆ Ottawa. Il est destinŽ ˆ remplacer le tableau crŽŽ par Mendeleev en 1869.

Qui est Pierre Demers?  Retour aux sources pour un physicien trs ÇoriginalÈ. Lorsque  quelques dizaines de chercheurs se sont rŽunis ˆ l'UniversitŽ de MontrŽal le 2 novembre 1933, ˆ l'occasion du 1er congrŽs de l'Association canadienne-franaise pour l'avancement des sciences, l'Žtudiant Pierre Demers y Žtait. Soixante-six ans plus tard, alors que trois mille personnes sont attendues cette semaine ˆ l'UniversitŽ d'Ottawa pour le congrs annuel de l'Association, M. Demers y participera ˆ nouveau. Entretemps, le congrs de l'ACFAS et Pierre Demers sont devenus des institutions.. Le congrs de l'ACFAS est LE lieu de rencontre des scientifiques du pays... Avec l'‰ge - il a maintenant 84 ans - les prŽoccuptions de M. Demers ont pris un tour assez  particuliier... Il s'est mis en tte de remplacer ce qu'on appelle le tableau pŽriodique... un systme pyramidal qu'il a baptisŽ QuŽbŽcium...  AndrŽ Pratte, La Presse, 10 mai 1999, A1.

 

Fig. 4. Pierre Demers tient ici son gazonomtre, instrument nouveau au service de l'Žcologie urbaine des particuliers, qu'il a prŽsentŽ une 1re fois au 67e congrs de l'ACFAS le 11 mai 1999, ˆ Ottawa. Le GAZONOMTRE utilise les mathŽmatiques du CHROMOMéTRE, instrument de synthse des couleurs. La Presse, photo ArmandTrottier, 10 mai 1999, A1.