Tableauenboules3DboulesHJa

Systźme du Québécium:

http://lisulf.quebec/quebecium.htm

SystŹme du Québécium.

Tableau 3D en boules de H ą Ja.

Pierre Demers, 4I2015

Version du 21I2015.

Traduction interdite.

Je peux partir du tableau 2D HeJaColonneVertebrale4I2015.ai, qui contient les dessins case par case 2Dde tous les 120 éléments Fig. 1.

Description : Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:HaJaColonneVertebrale4I2015.ai

Fig. 1. Les 120 éléments, la colonne vertébrale au centre. Tableau 2D. Cases carrés des 120 éléments  HeJaColonneVertebrale4I2015.png  Disponible aussi en .ai via courriel.

 

Dans le présent article, je pars plutôt du tableau 2D en 30 en tétrades. Fig. 2.

Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Capture d’écran 2014-12-05 à 23.33.12.png

Fig. 2. Les 120 éléments en 30 tétrades. image022.png Capture d’écran 2015-01-12 à 00.19.48 Disponible aussi en .ai via courriel.

 

Je remplace les 120 cases carrés par des autant de cercles figurant des boules sphériques et renfermant les 120 carrés descriptifs. Je prévois 8 niveaux de boules, soit 2 pour chaque strate. Le 1er niveau contient une boule R. -1s0H1. Le 2e niveau en renferme 3, qui supportent la 1Źre et réalisent une structure tétraédrique. Fig. 3.

-1H et -3Li. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Capture d’écran 2014-12-31 à 00.14.53.png.+2He en arriŹre et +4Be en avant

Fig. 3. Le 1er niveau contient une boule -R. Il y a -1H en haut, -3Li ą gauche en bas, +2He en avant en bas et 4Be en arriŹre en bas. Cela forme une tétrade en 2 niveaux et c'est la strate 1, vue par un observateur latéral. Dans la suite, je m'efforce de placer les boules de spin - ą gauche

Strate 1.

Voyez Fig. 4, avec ses niveaux 1 et 2 et leur superposition, la boule -1H étant au centre.

.. Description : Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Strate1final 2015-01-14 à 17.06.17.png

Fig. 4. La strate 1:  niveau1, niveau 2 et leur superposition. Le cercle pČle est en avant, niveau supériiur.

 

Strate 2

Voyez Figs 5, 6, 7. Les niveaux 4 , 5 et leur superposition.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:FinalNiveau32015-01-15 à 23.33.05.png .

Fig. 5. La strate 2:  niveau 3.

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:FinalNiveau42015-01-15 à 23.33.31.png .

Fig. 6. La strate 2:  niveau 4.

 

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Strate22015-02-26 à 02.26.39.png .

Fig. 7. La strate 2:  superposition des niveaux 3 et 4.

 

Strate 3.

Voyez Figs 8, 9, 10.

 

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:FinalNiveau52015-01-15 à 02.01.46.png  .

Fig. 8. La strate 3: niveau 5.

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:FinalNiveau62015-01-15 à 01.59.57.png .

Fig. 9. La strate 3: niveau 6.

 

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Strate3finalsuperpo2015-01-14 à 01.49.52.png.

Fig. 10. La strate 3, superposition des niveaux 5 et 6. Strate3finalsuperpo2015-01-14 à 01.49.52.png

 

Strate 4.

Voyez Figs 11, 12, 10.

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:FinalNiveau72015-01-14 à 21.29.42.png .

Fig. 11. La strate 4: niveau 7.

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:FinalNiveau82015-01-14 à 21.30.57.png .

Fig. 12. La strate 4: niveau 8.

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:FinalStrate42015-01-14 à 21.46.40.png .

Fig. 13. La strate 4, superposition des niveaux 7 et 8.

Arbitraire ou nécessité.

Ce qui est arbitraire de ma part, dans les figures ci-dessus, est l'ordre d'apparition des éléments ą l'intérieur des 8 niveaux et des 4 strates. Ainsi, quant aux 4 éléments s de chaque strate et aux 4 emplacemnts de boules disponibles pour ces éléments: il y a 4 maniŹres de placer un 1er élément, 3, de placer le 2e et 2 de placer le 3e, soit au total 4*3*2 = 24 possibilités. Si on exige que le placement des signes des spins soit préservé, ce nombre est restreint et vaut 2*2 = 4. Quant aux éléments p, d et f, le nombre de possibilités est fort grand et des placements différents de ceux ci-dessus pourraient présenter un intérźt.

Ce qui est nécessité est imposé par la convention posée au début, d'utiliser la structure géométrique 3D proposée, soit un l'empilement régulier de boules sphériques décrit avec ses 120 boules en 8 niveaux pris 2 ą 2. Il y a nécessité de remplir exactement chacun des niveaux avec le nombre déterminé d'éléments que voici, dans la superposition.

Superposition des niveaux 1 et 2: 4.

Superposition des niveaux 3 et 4: 16.

Superposition des niveaux 5 et 6: 36.

Superposition des niveaux 7 et 8: 64.

On reconnaĒt 4 fois la suite des carrés des 4 1ers entiers et une somme égale ą 4 fois le nombre magique 30.

Propriétés remarquables du nombre 4, lié au nombre 2: voyez Yvan Morin Réf. 3.

Atome et géométrie.

On peut apercevoir dans ce qui précŹde qu'il existe une affinité trŹs forte entre la structure de l'atome et la géométrie des solides, précisément celle du tétraŹdre régulier associée ą la géométrie de la sphŹre. Réf. 2.

Noter que ces tableaux sont une description d'un atome, celui de 120 Ja. Les autres atomes peuvent  se décrire par des portions de la description de l'atome Ja: c'est le vźlage.

ň suivre.

Ordre d'apparition des éléments: une variante des figures présentées ci-dessus en adoptant l'ordre des valeurs de z plutôt que celui des tétrades. Le tableau de chacun des 119 éléments: il doit comprendre les entrées correspondant aux figures ci-dessus de l'hydrogŹne jusqu'ą l'élément choisi.

Références.

Réf. 1. Réf. 1. Voyez le texte paru en 2004 dans le disque CD accompagnant le livre papier Pierre Demers 2004, SystŹme du Québécium, La nouvelle classification des éléments, PUM 2004. ISBN 2-9802454-7-X. Il est en libre accŹs sur la toile: H et Qb : un parallŹle entre les états. Fichier 23bis http://www.er.uqam.ca/nobel/c3410/Fichier23bis.html

H et Qb : un parallŹle entre les états par Pierre Demers

Le présent texte en est une mise ą jour.

 

Réf. 2. Maurice Kibler, passim et spécialement

spiral.univ-lyon1.fr/3-gestionmodule/module.asp

 

On trouvera sur ce site les transparents d'une série de six conférences données, dans le cadre de l'Université ouverte, ą l'Université Claude Bernard Lyon 1 en 2005 sur le thŹme de l'élémentarité dans la structure de la matiŹre de l'antiquité ą nos jours.Les transparents des six conférences sont consultables et téléchargeables au format pdf. On trouvera également dans "Documents téléchargeables" un ensemble de cinq articles scientifiques sur la constitution de la matiŹre. Ces articles téléchargeables au format pdf viennent en complément des conférences.contact : kibler@ipnl.in2p3.fr

Réf. 3. Yvan Morin 2014 et 2015, lisulf.quebec/quebecium.htm,   http://lisulf.quebec/DeuxpointsduQb14XI2014.pdf,   er.uqam.ca/nobel/c3410/DeuxpointsduQb.htm  er.uqam.ca/nobel/c3410/DeuxpointsduQb.pdf,  er.uqam.ca/nobel/c3410/DeuxpointsduQb.htm 

- 30 -