Tableauxcirculaireetgrandcarre

Systme du QuŽbŽcium.

Un tableau des ŽlŽments

circulaire,

ˆ la manire

d'un cadran d'horloge.

Un tableau des ŽlŽments en un grand carrŽ.

DouŽs de symŽtries.

Pierre Demers.

13X2014

M. ˆ j. 3XI2014

Traduction interdite.

1 Continuation.

Ceci continue la rŽflexion de ma publication prŽcŽdente intitulŽe Systme du QuŽbŽcium. Un tableau des ŽlŽments tout en rectangles, basŽ sur les symŽtries gŽomŽtriques de l'Žcriture. RŽf. 1.

Je reconnais un ŽlŽment par z numŽro atomique et par les 4 caractres quantiques de l'Žlectron de valence s, n, l, m., en plus de son symbole et de son nom. Les 4 valeurs possibles de l sont associŽes aux couleurs RJVB. Exemple:

Titane 23Ti - 3d-1 V vert.

Description : Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Capture dÕécran 2014-10-03 à 05.10.59.png

Fig. 1. Gare ˆ l'ambigŸit: s pour l = 1 et couleur R rouge; s pour spin qui vaut - ou +. Extrait d'une publication papier PUM 2004 ISBN 2-9802454-0-2 page 6.

 

2 Le tableau circulaire, symŽtrie par rapport ˆ un point.

Tout tableau bidimensionnel de symŽtrie par rapport un point fera appara”tre des entrŽes se disposant selon des cercles. Je procde une strate ˆ la fois et une pŽriode ˆ la fois.

Je commence ˆ Žcrire dans le quadrant NO ˆ gauche.

La 1re strate rŽclame 4 entrŽes dans une rose des vents, 2 pour le spin - ˆ l'ouest et 2 pour le spin + ˆ l'est. Il n'y a qu'un choix, une disposition en X opposant les entrŽes -1H et +2He en diagonale et -3Li au SO, puis +4Be au NE.

- N +

1H    |    4Be

O           .            E

3Li    |    2He

S

Fig. 1bis.

Et voilˆ 4 entrŽes autour desquellles je trace un cercle: pŽriode 1 en diagonale descendante 12, pŽriode 2 en diagonale montante 34. Tous ces ŽlŽments sont s, couleur rouge, l = 0, m =  0.

Et ce 1er choix imposŽ m'impose une manire de continuer avec la 2e strate, laquelle a 16 termes en 2 pŽriodes.

Je rencontre un calque de 2 couronnes concentriques entourant le cercle des pŽriodes 1 et 2.

La 2e strate avec ses pŽriodes 3 et 4 et ses 16 ŽlŽments de 5B ˆ 20Ca: je vais la loger dans ces deux espaces, dans la couronne la plus extŽrieure laquelle me prŽsente, dans chaque quadrant, 3 compartiments en forme d'arcs de couronne. Je place dans ces compartiments, dans l'ordre, les valeurs m, quantum magnŽtique -1, 0 et +1. Le compartiment situŽ sur la diagonale ˆ l'intŽrieur de  chaque quadrant reoit m = 0. L'ordre choisi est l'inverse du sens de dŽplacement des aiguilles d'une montre dans le quadrant NO de spin - et dans son opposŽ, le quadrant SE de spin +. Ce qui concerne 5B, 6C, 7N, puis 8O, 9F et 10Ne pour la pŽriode 3.  L'ordre sera le sens des aiguilles d'une montre dans les quadrants SO et NE.

La pŽriode 4 commence dans le quadrant SO et se poursuit dans le quadrant NE, je place dans ces quadrants de 13Al ˆ 18A

La 3e strate avec ses pŽriodes 5 et 6 et ses 36 ŽlŽments de 19Sc  ˆ 56Ba.

La 4e strate de semblable faon avec ses 64 ŽlŽments

Plus gŽnŽralement: tout ŽlŽment placŽ dans un quadrant trouve son semblable dans les 3 autres quadrants. Les ŽlŽments viennent 4 par 4, ils appartiennent, tous et chacun, ˆ une tŽtrade. Il y a 30 telles tŽtrades. Si je dŽsigne une tŽtrade par son terme prŽsent dans le quadrant NO, leur liste peut se lire en affichant seulement ce quadrant. Fig. 2.

Semblable signifie identitŽ du caractre quant ˆ l et m; la distinction porte sur z et spin.

Quant aux pŽriodes impaires 1, 3, 5 et 7, j'Žcris les entrŽes dans l'ordre inverse du mouvement des aiguilles d'une montre dans le quadrant NO, et je continue de mme dans le quadrant opposŽ SE. Quant aux pŽriodes paires 2, 4, 6 et 8, j'Žcris les entrŽes dans l'ordre du mouvement des aiguilles d'une montre dans les quadrant SO et son  opposŽ NE.

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Cercles concentriques-2.png .

Fig. 2. Ë l'horloge du QuŽbŽcium, les ŽlŽments de l'univers. 14X2014 14h00.

Les strates sont sŽparŽes par des lignes en gras.

Elles commencent par les ŽlŽments 1H, 5B, 21Sc ou 57La; elles se terminent par les ŽlŽments 4Be, 20Ca, 56Ba ou 120Ja.

ƒchelonnŽs aux 30 secondes de temps sur le pourtour de ce cadran d'une heure, on pourrait inscrire les 120 symboles, avec un lien illuminant le symbole en place dans son segment de couronne. Les segments p, d et d ne sont pas dŽlimitŽs

La variable circulaire peut valoir m = quantum magnŽtique = -3, -2, -1, 0, 1, 2, ou 3

La variable radiale est unique dans une plage d'un segment de couronne: elle vaut une paire de valeurs de n et de l: n = quantum principal = 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 ou 8; l = 0, 1, 2 ou 3.

Le numŽro atomique est Žcrit devant le symbole de l'ŽlŽment: il vaut un entier z = 1, 2...119 ou 120.

Cette figure pourrait occuper une vožte cŽleste, le centre au zŽnith, le pourtour ˆ l'horizon.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Capture dÕécran 2014-10-16 à 13.00.34.png.

Fig. 2. Le quadrant NO isolŽ, nommant les 30 tŽtrades.

 

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Capture dÕécran 2014-10-16 à 17.05.52.png.

Fig. 3. SymŽtrique, de symŽtrie 4, sans doute, la collection des 120 ŽlŽments.

SymŽtrie 8 pour les 120 ŽlŽments, non. Les 40 objets placŽs sur les diagonales sont en principe indivisibles, Žtant chacun la symbolisation d'un atome insŽcable, perdant son individualitŽ s'il est divisŽ.

D'ailleurs, on ne peut pas rŽpartir en 2 groupes Žgaux une collection de 1, 3, 5 ou 7 objets indivisibles.

Il reste tout de mme 80 ŽlŽments en symŽtrie octuple.

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Capture dÕécran 2014-10-24 à 00.54.57.png .

Fig. 4. Comme Fig. 2, avec des cases en segments de couronne et mise en Žvidence du caractre de chaque ŽlŽment. Il reste de grands espaces blancs, en les utilisant mieux, les Žcritures seraient mieux lisibles.

Les strates successives: je les inscris, commenant pour une strate par un collier serrŽ de cases R (1H ˆ 4Be), puis J (5B ˆ 20Ca) , puis V (21Sc ˆ 35Ba), puis B (57La ˆ 120Ja). Le dŽbut est 1H, la fin est 120Ja. Les pŽriodes impaires occupent les quadrants NO puis SE avec un sens de rotation qui  est l'inverse de celui des aiguilles d'une montre; les pŽriodes paires occupent  les quadrants SO puis NE avec un sens de rotation qui est celui des aiguilles d'une montre.

Un intŽrt d'un tableau circulaire est de rppeler l'importance du nombre 30, de son double 60 dans les minutes de l'heure, de son sextuple 360 dans le degrŽs de la rose des vents et de son quadruple donc du facteur 4, dans le dŽcompte des ŽlŽments.

DiamŽtralement opposŽs, 2 ŽlŽments ont les mmes valeurs de l et de m; en opposition selon les branches d'un X majuscule, se logent 4 ŽlŽments ayant les mmes valeurs de l et de m. Il y a donc 30 tŽtrades d'ŽlŽments caractŽrisŽs par les mmes paires de valeurs l et m, selon le tbleau Fig. 1.

3 Parallle avec d'autres tableaux contemporains.

Au CEGEP de Saint-Laurent, le professeur Claude Abraham mon concitoyen s'est beaucoup intŽressŽ au Tableau pŽriodique des ŽlŽments et j'ai trouvŽ en ligne des versions de ce Tableau qu'il a rassemblŽs. En voici une, qui a l'intŽrt prŽcis de l'interactivitŽ: en activant le nom d'un ŽlŽment, on fait appara”tre sa notice descriptive ˆ son sujet. Le symbole Qb est absent. Je n'y aperois pas mention du systme du QuŽbŽcium. Fig. 5.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Capture dÕécran 2014-10-24 à 10.56.46.png  .

Fig. 5. Un tableau interactif dans le site accessible au nom du prof. Claude Abraham du CEGEP Saint-Laurent. Il recle des symŽtries.

<http://www.periodni.com/fr/forme_longue_du_tableau_periodique.html>

Citation de cette page:

Generalic, Eni. "Configuration Žlectronique des ŽlŽments." EniG. Tableau pŽriodique des ŽlŽments. KTF-Split, 26 Sep. 2014. Web. 24 Oct. 2014. http://www.periodni.com:fr:configuration_electronique_des_elements.html>.

cabraham@cegepsl.qc.ca

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Capture dÕécran 2014-10-24 à 22.34.07.png .

Fig. 6. Scerri 2012. L'alinŽa dans les tableaux traditionnels est remplacŽ par un saut de la dernire case d'une couronne ˆ la premire case de la couronne suivante. Il y a 7 couronnes concentriques, la 1re contient 2 cases, la dernire, 32. Le dernier terme d'une pŽriode est en pourpre, le premier, en jaune. Ce tableau recle des symŽtries. RŽf. 3.

 

4. En un grand carrŽ.

Les quanta l et m, q. azimutal et q. magnŽtique sont de symŽtrie 4 par rapport au point central.

 

- spin +

Fig. 7. Tableau en un grand carrŽ. 28X2014. Mme contenu que le tableau circulaire, mais plus commode ˆ Žcrire et ˆ lire. Il manifeste les symŽtries 4 de tout carrŽ.

Par exemple, la case 120 Ja possde 3 correspondantes qu'on peut associer pour en former un carrŽ de 4 cases, ayant en commun les mmes valeurs  l =0 et m=0:

Fr.......Ja

Uue..Ra

Le rŽsultat a l'aspect Fig. 7bis.

La symŽtrie 4 provient de deux symŽtries de duplications: les pŽriodes viennent par paires dans chaque strate; les blocs viennent par paires ˆ cause du spin valant - ou +; et 2 fois 2 font 4. Chaque groupe obŽit au nombre magique 30 pour donner 120 ŽlŽments.

 

.  .

Fig. 7bis. Suivi de Fig. 7. La tŽtrade 120Ja. Spins - ˆ l'ouest, + ˆ l'est.

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Capture dÕécran 2014-10-30 à 03.39.48.png .

Fig. 8. Comme Fig. 14. Obtenu du tableau prŽcŽdent par des translations selon les diagonales.

 

Fig. 9. DiagotŽtra: tableau en diagonale des tŽtrades des 120 ŽlŽments. Il est obtenu en modifiant le tableau Fig. 7. Ë chacune de ses cases, on ajoute les 3 cases correspondantes selon Fig. 7bis.

 

5 Perspectives sur l'antimatire.

Mes raisonnements de symŽtrie sont ˆ leur manire un suivi de ceux, fortement mathŽmatiques, qui ont servi ˆ Mendeleev et ˆ BŽguyer de Chancourtois. Ce dernier prŽsentait l'idŽe d'un axe de coordonnŽes polaire cylindrique. 

Je propose que des raisonnements de symŽtrie tels que ceux ŽlaborŽs ci-dessus pourraient aider ˆ mieux comprendre l'antimatire. Dirac postulait l'existence d'un ocŽan universel d'Žnergie zŽro, symŽtrique de l'ocŽan de la matire observable, dans lequel un trou qui nous appara”trait comme un plein serait par exemple un anti-Žlectron, soit un Žlectron positif. La dŽcouverte du proton nŽgatif a renforcŽ son hypothse.

6 Remerciements.

Je remercie Mme HŽlne Trudeau, Candiac pour ses commentaires ci-aprs, Maurice Day et Patrick Demers, pour leur aide.

7 RŽfŽrences.

RŽf. 1, http://www.lisulf.quebec/TableauTTR.htm

RŽf. 2. HŽlne Trudeau, Candiac.

DŽjˆ un commentaire 16h45 HAE, jeudi 16IX2014. Le voici, avec ma rŽponse. Pierre Demers.

Le 2014-10-16 ˆ 14:27, Demers Pierre <c3410@er.uqam.ca> a Žcrit :

Madame Trudeau, 

Merci de vos compliments, de votre attention et de vos commentaires rŽflŽchis.

 

JÕai modifiŽ le texte en consŽquence.

 

LÕalternance des sens de rotation est nŽcessaire pour quÕil y ait symŽtrie par rapport ˆ un point. De plus, elle rŽalise une sorte de neutralitŽ - donc de symŽtrie, vis-ˆ-vis du choix des sens de rotation. En fait mon choix nÕest pas tout ˆ fait neutre, puisque je dŽclare arbitrairement commencer par un sens plut™t quÕun autre. 

 

Car je pourrais rŽpŽter lÕexercice de crŽer un tel tableau, cette fois en adoptant le sens du mouvement des aiguilles dÕune montre pour commencer les Žcritures.

 

Ce tableau circulaire est renflŽ ˆ la pŽriphŽrie et maigrichon au centre. En cela, il fait contraste avec le tableau elliptique qui, ˆ lÕopposŽ, est pansu au centre et dŽduit ˆ sa plus simple expression ˆ ses extrŽmitŽs

 

Quant ˆ la vulgarisation possible de ce tableau, nous pourrions chercher ensemble.

 

Dans le moment, le plus indiquŽ me para”t tre de diffuser, ds le moment opportun, prŽcisŽment le prŽsent texte tel quÕil est. Et de montrer le contraste entre la complexitŽ (le dŽsordre), des tableaux traditionnels et la simplicitŽ du tableau actuel. Tout le monde peut le comprendre, avec un peu dÕattention et de rŽflexion. La rose des vents, tourner dans un sens ou ˆ lÕenvers, cela fait partie des notions de base. Des tableaux traditionnels, il rend manifeste des symŽtries autrement cachŽes.

 

Et cela peut avoir des consŽquences pour notre comprŽhension de lÕunivers et de la vie humaine.

 

Quant aux plus savants collgues, attendons les.

 

PiD 16X2014

 

===

Le 2014-10-15 ˆ 10:40, helene trudeau <helene_1@sympatico.ca> a Žcrit :

Bonjour Monsieur Demers,

 

Ma foi, votre cerveau fonctionne ˆ vitesse grand V ! Ce tableau circulaire des ŽlŽments semble fascinant (ÇsembleÈ parce que je ne le comprends pas totalement). Par exemple. Je ne comprends pas la logique de votre placement des numŽros dÕordre des ŽlŽments : les quatre premiers au centre, cela semble aller de soi ; mais un saut dÕun cercle pour 5-6-7, et 8-9-10 ˆ lÕopposŽ, en sens inverse des aiguilles dÕune montre, puis retour au 2e cercle pour 11-12, et re-saut au 4e cercle, dans le sens des aiguilles dÕune montre cette fois, pour 13-14-15, et 16-17-18 ˆ lÕopposŽ, puis nouveau retour au 2e cercle pour 19 et 20. Je mÕarrte lˆ et je ne saisis pas la logique de lÕexercice, faute de connaissances. Le profane est cependant en mesure de saisir la beautŽ de la symŽtrie qui semble ressortir de ce vaste tableau. Nous devrons laisser ˆ vos collgues plus savants le soin de dialoguer avec vous.

 

Recevez tous mes respects.

 

HŽlneT

 

P.S. Comment allez-vous vulgariser ce tableau pour les journalistes ?

 

RŽf. 3. Eric Scerri 2012. Le document m'est devenu introuvable sur la toile.

- 30 -