ƒvolution humaine. Alpha et omŽga. Systme du QuŽbŽcium:

http://lisulf.quebec/quebecium.htm

Systme du QuŽbŽcium.

ƒvolution humaine.

 Leons d'un Colloque. Alpha et omŽga.

AcadŽmie des Sciences de Paris. Les 12 et 13 Mai 2015.

Pierre Demers, 3V2015

Version du 8VII2015.

Traduction interdite.

"1. Faire des pieds et des mains."

"2. Faire ˆ sa tte."

1. Voulez-vous dire: CrŽer des peintures rupestres, tailler des silex, passer d'un continent ˆ un autre?

2. Ou bien voulez-vous dire, la condition prŽalable: CrŽer des humains ayant des pieds, des mains et une tte?

Quant ˆ la question 2. Je voudrais soumettre des considŽrations mathŽmatiques concernant la crŽation de l'humanitŽ, unissant cette crŽation ˆ celle de la matire.

Quant ˆ la question 1. Cela concerne la locomotion bipŽdique et l'activitŽ manuelle.

Je compare cheval et humain, 2 mammifres quadrupdes l'un et l'autre, mieux vaudrait dire, quadrimembristes. Un cheval fait avec ce qu'il a de tte et il est un quadrupde magnifique, avec 4 membres en organisation horizontale, par leurs 4 fers touchant le sol; dont 2 avant et 2 arrire qui sont en correspondance croisŽe lors de la marche. Cette organisation peut se formaliser par un X majuscule situŽ dans le plan horizontal.

X

Elle est illustrŽe par un graphisme frappant de la SAQ sur une bo”te de vin chilien. Fig. 1.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:CaballeroSAQ 2015-06-06 à 14.28.24.png .

Fig. 1. Source SAQ. Les 4 sabots dans le plan horizontal. Une logique de diagonale. CaballeroSAQ 2015-06-06 à 14.28.24.png

Une logique de cheval. Disons que le cheval, pour garder son Žquilibre et se dŽplacer comme un quadrupde, pratique une logique de diagonale, utilisant ses pattes de devant ˆ peu prs comme ses pattes de derrire.

Chez l'artiste rupestre de Lascaux et sa descendance, c'est diffŽrent. Comme sa descendance, ses bras et ses jambes sont en organisation verticale, dans un plan comprenant la verticale. Il peut les remuer en correspondance croisŽe X pour marcher, les pieds seuls touchant le sol, alors qu'il balance les mains; mais il se distingue par l'usage des 2 bras en correspondance horizontale: Žcrire, oeuvrer sur la matire. Main pour main, les gauchers se servent de la gauche, Žcrire avec les pieds n'est pas naturel. L'adulte humain est bipde et bimane, ce que je marquerais par un signe + dans un plan contenant la verticale. 

Il est d'une part bipde avec une symŽtrie droite-gauche, et d'autre part bimane avec une autre symŽtrie droite-gauche. Fig. 2 montre un silex taillŽ, oeuvre attribuŽe ˆ un homme prŽhistorique se servant de ses 2 mains. Voyez aussi Fig. 3.

+

.  Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:SilexAurillac2015-06-06 à 18.15.01.png.

Fig. 2. Silex taillŽ. C'Žtait la sorte d'argenterie de table au temps des Cro-Magnon. On imagine qu'il la complŽtait ˆ l'occasion, par des branches remplaant des fourchettes. RŽf. C pip.tamil.fr/bib/31501

 

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Capture dÕécran 2015-06-11 à 15.34.51.png .

Fig. 3. NŽandertal/Cro-Magnon et homme moderne se sont beaucoup servi de leurs mains. Capture dÕécran 2015-06-11 à 15.34.51.png  RŽfs 33, 37, 38, 39.

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:OtteVénus2015-06-08 à 14.29.21.png.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:HommeLascauus2015-06-11 à 16.15.50.png.

Fig. 4. En ronde bosse.  Effigie de notre arrire grand'mre. OtteVŽnusprŽhistorique RŽf. C32. Fig. 5. Un autre signe de la sexualitŽ humaine en prŽhistoire. ƒrection. Notre arrire grand'pre Remarquez les 4 membres. Lascaux. RŽf. C33, C34.

 

Une sexualitŽ efficace au cours de milliers et de millions d'annŽes... Figs 4, 5. Voyez Deloison. RŽf. C20.

De ce qui prŽcde, j'essaie de tirer un enseignement en thŽorie des symŽtries et dŽnombrements.

En tout premier lieu: l'tre humain est un quadrimembriste, pour lui, le nombre 4 est de premire importance. (Un mammifre.)

Concernant les 4 membres de 2 quadrimembristes l'tre humain d'une part, et le cheval d'autre part que je prends comme type de tous les autres. En schŽmatisant, je conclus en thŽorie de nombres et de symŽtries appliquŽe ˆ 4 membres: j'Žtablis 2 catŽgories. L'une est liŽe au signe + et ne renferme que i'tre humain. L'autre est liŽe au signe X et renferme le cheval et les autres quadrimembristes.

CatŽgorie de logique + l'tre humain.

CatŽgorie de logique X le cheval et autres quadrimembristes.

 

Nombres et symŽtries chez les vivants.

Ainsi pourrait s'intituler l'introduction qui prŽcde. Sous ce titre combinŽ, on trouve en ligne une abondance de documentation concernant les symŽtries, mais peu concernant les nombres.

 

ConsidŽrations logico-mathŽmatiques. Une explication Pythagoricienne et Platonicienne de l'humanitŽ et de l'univers. Alpha et OmŽga. Les nombres magiques 4 et 30. Le surhomme.

Pythagore a dit: tout est nombre...

Le nombre 30 est associŽ de faon indissoluble au nombre 4, comme je l'ai dŽcrit dans les rŽfŽrences ci-dessous extraites de mon site http://lisulf.quebec/quebecium.htm. Je propose que 4 et 30 sont des nombres magiques. Aussi bien. et peut-tre mieux, que 82 et 126 pour le noyau atomique.

Le plan de l'humanitŽ, comme je l'ai prŽsentŽ ˆ QuŽbec en 2008. RŽf. 78.

En venant au monde, nous rŽalisons les nombres 4, 30 et 120. Et...

"Ce nÕest pas un hasard sÕil en est ainsi. Chaque personne humaine rŽalise ˆ son tour un plan Žternel et omniprŽsent, celui qui dŽpend du nombre 30 et de la symŽtrie 4 qui lÕaccompagne." RŽf. 15. Fig. 6.

.  Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:2.lisulf.quebec:ACFAS2008les12012XI2007.gif.

Fig. 6. En vive chair et ronde bosse, homme ou femme, nous avons 4 membres, 30 os stables dans chaque membre, 120 au total. RŽf. 78.

Un hasard ne se rŽpte pas des millions de fois.

Et je rappelle que ce plan numŽrique est aussi, depuis fort longtemps, celui de la matire ordinaire, de celle qui nous alimente, qui nous entoure sur terre et dans les corps cŽlestes, qui est formŽe d'atomes. BasŽ sur des nombres quantiques, c'est un plan, un projet pouvant prendre des formes graphiques multiples. En voici quelques unes, en 2D; il en existe en 3D. Figs 7, 11 etc.

"Chaque atome est partie d'un plan comparable, Žternel et omniprŽsent, dŽpendant lui aussi du nombre 30 et de la symŽtrie 4 qui l'acompagne."

-Spin+

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:2.lisulf.quebec:ACFAS2008les12012XI2007.gif.

Fig. 7. Un tableau muet des 120 ŽlŽments chimiques, un ŽlŽment par case, 30 ŽlŽments par quadrant. S'il parlait, il dirait des numŽros allant de 1 ˆ 120. RŽf. 78.

Encore une fois et ˆ une Žchelle encore plus grande: une telle rŽpŽtition ne peut pas tre le fruit du hasard.

... Et depuis plus d'un sicle, on a trouvŽ avantageux d'expliquer toute matire en termes de nombres quantiques tels que z, s, n, l, m, valant entre 0 et 120 etc. Depuis la rŽvolution de l'informatique, on codifie la pensŽe en termes de bits valant chacun 0 ou 1. PortŽ par cette vague numŽrisante, annoncŽe par la simple pensŽe de  Pythagore, j'attribue un numŽro ˆ chaque os du squelette des membres humains, de 1 ˆ 120 en 4 groupes de 30. Quitte ˆ voir quoi tirer de ces numŽros tels que groupŽs, chaque groupe commenant par un petit os et se terminant par un gros os.

Les os des membres du squelette humain, liste et numŽros.

Merci aux auteurs dont j'utilise les figures, avec modifications. Figs 8 etc   RŽf. C35. Voici une vue d'ensemble des os constants des membres dans le squelette humain.

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Squelette2015-06-10 à 14.14.39.png.

Droite  Gauche

Fig. 8. Squelette humain vu de face. RŽf. C36.

Longueurs estimŽes: HumŽrus 32 cm, Cubitus 23 cm, cumulative Bras 78 cm. Radius 23 cm, FŽmur 52 cm, Rotule 6 cm, Tibia 40

Gauche et droite telles que je les aperois de mon propre corps.

Taille du QuŽbŽcois,  adoptŽ ici : 175cm. RŽf. C42.

 

Voici les numŽros que j'assigne aux 120 os constants des 4 membres du squelette humain. Figs 9, 10.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:MainsGD.png .

Fig. 9. Squelette des membres supŽrieurs. Les humŽrus sont indiquŽs mais mais non figurŽs. Les numŽros se suivent sans interruption pour une main, puis pour l'autre. Longueur de la main jusqu'ˆ la base du poignet environ 18 cm. EstimŽ longueur de chaque os de chaque main moyenne 3cm, 3X27 - 81cm longueur cumulative G et autant D. MainsGD.png

 

.  Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:piedsGD.png.

Fig. 10. Squelette des membres infŽrieurs. De ces membres infŽrieurs, les 8 os que voici sont indiquŽs mais non figurŽs: pŽronŽs, tibias, rotules, fŽmurs. Les numŽros se suivent sans interruption pour un pied, puis pour l'autre. Longueur du pied environ 22 cm. EstimŽ longueur de chaque os de chaque pied 4 cm longeur cumulative 26X4 cm = 104 cm longueur cumulative c™tŽ G et autant D.piedsGD.png

 

Aux os j'attribue donc des numŽros entiers consŽcutifs de 1 ˆ 120 en commenant par les membres supŽrieurs: 1 et 31 pour les pouces, 61 et 91 pour les gros orteils, 30 et 60 pour les humŽrus, 90 et 120 pour les fŽmurs. Les noms de ces os, v. Annexe 1. Ë venir.

Voyez plus bas un tableau parlant par chiffres de ces 120 os. Figs 16 et suivantes..

Tableaux utiles des ŽlŽments chimiques.

Voici des tableaux utiles des ŽlŽments chimiques. Figs 11 ˆ 15.

-Spin+

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:PocheBon2015-06-19 à 21.20.03.png.

Fig. 11. Un tableau des 120 ŽlŽments chimiques, celui-lˆ parlant par numŽro z et par symbole, un ŽlŽment par case, 4 quadrants, 30 ŽlŽments par quadrant. ImprimŽ sur papier, on le plie en 4 pour le mettre dans sa poche. RŽfs 20, 21, 22. PocheBon2015-06-19 à 21.20.03.png

Et voici des tableaux 2D des ŽlŽments des ŽlŽments chimiques utiles, organisŽs avec 4 quadrants qui Žvoquent, plus directement que les prŽcŽdents Fig. 6 et 11, les symŽtries et les nombres des os des 4 membres humains. Figs

Attention logique du cheval, en X: case Ja au NE;

logique de l'humain, en +: case Ja au SE.

Attention option A: A Žquerres pointant vers un sommet de la grille;

option B, B Žquerres pointant vers le centre de la grille.

-Spin+

.. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-05Contenu:Janhaut 2015-06-15 à 17.36.33.png..

Fig. 12. Tableau ŽlŽments cheval X. Option A. 2015-06-15 à 17.36.33.png

 

-Spin+

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Capture dÕécran 2015-06-26 à 03.41.08.png .

Fig. 13. Tableau ŽlŽments cheval X. Option B. Jaenhaut

Comme Fig. 12 mais Option B, les chevrons pointent vers l'origine. Ainsi apparaissent des carrŽs, 4 carrŽs pour une strate, 2 carrŽs pour une pŽriode. Ici, les cases d'une mme pŽriode sont opposŽse en diagonale spin - et + par rapport au centre.

-Spin+

.  Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:HumainOptionA10.31.21.png.

Fig. 14. Tableau ŽlŽments humain +. Option A. Ja en bas. HumainOptionA10.31.21.png

 

-Spin+

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:PlusOptionB26VI2015.png.+

Fig. 15. Tableau ŽlŽments humains. PlusOptionB26VI2015

 

Un tableau parlant des os des membres.

Mise en garde: un parallle rŽel mais imparfait.

La prŽsence d'un os dans un membre est une chose et sa dimension en est une autre, variable entre autres selon l'‰ge et les individus. Le parallle entre os et atomes que je dŽveloppe ci-dessous est donc imparfait; les atomes sont rŽpertoriŽs avec prŽcision notammnt par leur masse.

Voici Fig. 16 un tableau des os des membres, dans une grille de l'option A Fig. 14. Le suffixe c dŽsigne un os.

-Spin+

.  Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:cSeulOptionA223VI015.png.

Fig. 16. Option A. Tableau des os des membres. cSeulOptionA223VI

 

L'indication du spin et la couleur concernent la grille utilisŽe.

Puis Fig. 17 dans l'option B, la grille Žtant celle de Fig. 15.

-Spin+

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:cSeulOptionB24VI2015.png.

Fig. 17. Option B. Tableau des os des membres. cSeulOptionB24VI2015.png

 

Une correspondance bi-univoque entre os et ŽlŽments.

Il  m'est maintenant possible de rŽaliser une correspondance chiffrŽe entre chaque os et un ŽlŽment chimique, d'apparier os et ŽlŽment. NŽcessitŽ du spin: en l'absence du spin, le tableau quadripartite des ŽlŽments n'existerait pas et ne se prterait pas ˆ un tel appariement.

Je procŽde dans l'option A. Les numŽros des os sont identifiŽs par le suffixe c, ceux des ŽlŽments, par le suffixe z. L'appariement ne se ramne pas ˆ une identitŽ, parce que les rŽgles d'Žcriture sont diffŽrentes pour les c et les z: pour les z, les blocs d'Žcriture sont morcelŽs quadrants gauche-droite selon le spin. Pour les c, il n'y a pas de spin ˆ envisager et le bloc d'Žcriture est d'un tenant dans le quadrant amorcŽ. La co•ncidence numŽrique n'existe que pour 4 cases: 1c 1z et 120c 120z. Figs 16, 17.

Je procde ensuite dans l'option B.

-Spin+

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:czchevrons1VI2015.ai .

Fig. 18. Option A. 120c pour les os; 120z pour les atomes. cz 2015-06-20 à 14.42.39.png

 

Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:czjaenbascarrés21VI2015.png..

Fig. 19. Option B. 120c pour les os, 120z pour les atomes. czjaenbascarrés24VI2015.png

 

Dans chacun des 4 quadrants Fig. 19, remarquez la succession de 10 Žquerres aux nombres impairs 1, 3, 5 et 7, de cases. Total 30 cases. Fig. 20.

1R, 3J, 1R, 5V, 3J, 1R, 7V, 5V, 3J, 1R

Fig. 20.

 

Le tableau Fig. 15 est agencŽ pour manifester une symŽtrie par rapport ˆ un point. Cette symŽtrie est quaternaire. Elle est Žquivalente ˆ 2 symŽtries par rapport ˆ une droite, l'une verticale et l'autre horizontale,  et  croisŽes ˆ l'origine.

On reconna”t la similitude gŽomŽtrico-numŽrique entre le plan du squelette des membres humains et celui du tableau des ŽlŽments chimiques. Dans ce dernier plan, le 1er terme est 1H et sera numŽrotŽ 1z et le dernier, 120c et 120z.

La similitude fait qu'il est possible d'Žtablir une correspondance uni-univoque entre la position d'un os dans le squelette et la position d'un ŽlŽment dans sa case du tableau. Ë priori, plusieurs schŽmas pour cette correspondance se prŽsentent. Je fixe ces conventions ˆ ce qui me para”t naturel: la numŽrotation des os sera 1c ˆ 120c, et 1c sera la phalange extrme du pouce de la main gauche, 30c sera l'humŽrus Le bras gauche d'abord, puis le bras droit. Ensuite les membres infŽrieurs.  La jambe gauche puis la jambe droite. Les phalanges extrmes des gros orteils seront 61c et 91c. Enfin 90c et 120c seront les fŽmurs, gauche et droite.

Convention gauche et droite

Haut. Membres supŽrieurs, celui ˆ gauche 1c ˆ 30c, puis celui ˆ droite 31c ˆ 60c.

Bas. Membres infŽrieurs, celui ˆ gauche 61c ˆ 90c, puis celui ˆ droite 91c ˆ 120c.

Bimanie et bipŽdie. Modifier le tableau des ŽlŽments.

La bipŽdie caractŽrise l'tre humain et le distingue de ses cousins quadrupdes et quadrumanes. Elle est acompagnŽe de la bimanie.

Nota-bene, attention. Dans cette convention, je peux Žchanger gauche et droite, mais je ne peux pas Žchanger haut et bas.

DonnŽes pondŽrales inaccessibles pour les os des membres.

Les donnŽes rapprochŽes ci-dessus sur os et atomes sont logiques, graphiques, gŽomŽtriques et ordinales, elles sont de plus pondŽrales pour les atomes. Les valeurs de z sont des nombres de protons ayant chacun une masse unitŽ dans le systme atomique. Ainsi, 11z a une signification pondŽrale, il signifie une masse de 11 protons. Mais pour pouvoir attacher une masse ˆ 11c, il faudrait disposer d'une liste des masses des os, laquelle m'est restŽe  introuvable. Tout au plus trouve-t'on l'indication que le squelette reprŽsente environ 30% de la masse du corps. 

Proposition 1 ˆ l'essai et inacceptable. "La masse des os est une fonction uniformŽment croissante de la variable c"..Manifestement, les pouces sont courts et lŽgers en regard des humŽrus et des fŽmurs.  Ainsi, le pouce gauche 1c est Žvidemment beaucoup plus lŽger que l'humŽrus 30c. Le numŽro c est effectivement l'indication correcte d'une masse fonction croissante entre 1c et 30c; mais pas au-delˆ de 30c.

La masse de 31c est voisine de 1c, non de 30c. En revanche, la masse de 60c est voisine de 30c. Il y a lieu de qualifier la fonction c de pŽriodique.  Elle prŽsente un minimum pour 1c, un autre pour 31c et un maximum pour 30c et 60c.

Si on examine ses valeurs au-delˆ de 30c, on trouve encore un minimum pour 61c et 91c, un maximum pour 90c, dont la valeur est voisine de la dernire, 120c

Cette pŽriodicitŽ est celle de la suite des entiers dans le systme de numŽration de base 30.

Un peu comme dans le solfge: en montant la gamme, aprs si, j'Žnonce ˆ nouveau do. La pŽriodicitŽ est alors celle du systme de numŽration 12. L'identification de chaque os requiert le chiffre des trentaines, mais la masse d'un os est principalement fonction du chiffre des unitŽs.

Ce qui est vrai est plut™t:" La masse des os est une fonction uniformŽment croissante de la variable c modulo 30". Cette fonction supprime le chiffre des trentaines,

N-aines dans le systme de numŽration de  base N. Ici. N = 30.

 

Utiliser les longueurs des os plut™t que leurs masses.

Je propose que la masse d'un os est grosso modo proportionnelle ˆ sa longueur. Et plus simplement, qu'il est prŽfŽrable de discuter des longueurs et non des masses, dans le cas des os, sans pour autant cesser de parler de masses pour les atomes correspondants. Je me permets de parler de longueurs cumulatives pour les os, aussi bien qu'il est admis de parler de poids atomiques de la totalitŽ cumulative des protons dans un atome. Le poids atomique propre du zme proton est invariblement l'unitŽ. En principe les entrŽes c sont celles de ma propre personne.

Je rappelle les longueurs notŽes plus haut. Figs 8, 9, 10.

Membres supŽrieurs.

Fig. 9.  EstimŽ longueur de chacun des 27 os de chaque main moyenne 3 cm, 3X27 = 81cm longueur cumulative 81 cm G et autant D 81 cm.

Fig. 8. EstimŽ longueurs de chacun des HumŽrus 45 cm, des Cubitus 30 cm, des Radius 30 cm, longueur cumulative 105 cm G et autant D 105 cm.

Totalisant pour les membres supŽrieurs. G 81 + 105 = 185 cm, D 81 + 105 = 185 cm

Membres infŽrieurs.

Fig. 10. EstimŽ longueur de chacun des 26 os de chaque pied 4 cm longeur cumulative 26X4 cm = 104 cm. longueur cumulative 104 cm G et autant D 104 cm.

Fig. 8. EstimŽ longueur de chacun des FŽmurs 52 cm, de chacune des Rotules 7 cm, de chacun des Tibias 46 cm, de chacun des PŽronŽs  46 cm, 52+7+46+46 = 151 cm longueur cumulative 151 cm G et autant 151 cm D.

Totalisant pour les membres infŽrieurs. G 104 + 151 = 256 cm, D 104 + 151 = 256 cm.

Ces mensurations ont servi dans l'Annexe 1.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:CseulOptionBmm 2015-07-05 à 19.09.45.png .

Fig. 21. Longueurs cumulatives en mm des 120 os des membres humains. Option B. CseulOptionBmm 2015-07-05 à 19.09.45.png

 

Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:ChacunetCumulatifBras5VII2015.png

   G.1 ......................................................................................30............

  D.31.....................................................................................60...........

Fig. 22. La partie main et bras G D de Fig. 21, 1c ˆ 30c ou 31c ˆ 60c en abscisses. mm  Cumulatif: c'est une fonction uniformŽment croissante de c.  ChacunetCumulatifBras5VII2015.png

 

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-07Contenu:InférieursGD6VII2015.png .

G.61 ......................................................................................90............

D.91.....................................................................................120..........,

Fig. 23. La partie pied et jambe G D de Fig. 22, 61c ˆ 90c ou 91c ˆ 120c en abscisses.   mm  Cumulatif: c'est une fonction uniformŽment croissante de c.  InfŽrieursGD6VII2015.png

Embryologie.

Dans le cadre de l'embryologie, il faudrait examiner comment apparaissent, ˆ partir de la cellule unique fŽcondŽe, les diffŽrenciations haut-bas et droite-gauche des distributions des masses et longueurs des os selon des quadrants: avec masses plus grandes en bas et Žgales au mme niveau. J'ai proposŽ, et je ne suis probablement pas le 1er, un processus de double pliage. Ce processus se rŽalise macroscopiquement quand on sort le tableau poche pliŽ de sa poche: on le dŽplie selon un pli puis selon un 2e pli croisŽ avec le 1er. Fig. 11. Une telle argumentation pourrait expliquer l'importance du nombre 4 et par suite celle du nombre 30 dans le systme du quŽbŽcium. Le 28e jour. RŽfs C43, C44.

Le dŽveloppement du squelette se poursuit dans les jeunes annŽes et complte sa croissance. RŽf. C43

Le problme de la crŽation: l'Alpha et l'OmŽga.

J'envisage ce qu'on appelle communŽment le problme de la crŽation, et je sŽpare la crŽation de la matire ordinaire y compris celle des Žtoiles, je l'appelle Alpha; et celle de l'tre humain et je l'appelle OmŽga. Les appellations par les lettres grecques suggrent la chronologie telle que nous la comprenons dans le prŽsent colloque de mai 2015. Alpha remonte dans le temps au Grand Boum il y a des milliards d'annŽes; OmŽga comprend le temps prŽsent et remonte au plus ˆ des millions d'annŽes.

Je propose pour ces 2 problmes une solution partielle, fondŽe sur des nombres et qui ds lors mŽrite d'tre qualifiŽe de Pythagoricienne, Pythagore ayant dit: tout est nombre. Et de nos jours, foisonnent les nombres quantiques fort utiles en physique comme en biologie du gŽn™me et des nombres binaires sous la forme de bits circulant sur les rŽseaux de l'informatique. Des nombres dans la finance des nations, sur les PIB, sur la crise grecque etc.

Il s'agit de nombres magiques, ˆ la manire de ceux appelŽs ainsi pour expliquer certaines propriŽtŽs des noyaux atomiques. Ceux que je propose pour alpha et omŽga sont principalement 4 et 30. Maurice Day a prŽparŽ un graphisme qui illustre fort bien ces rŽalitŽs. Il fut montrŽ en primeur durant un congrs de l'ACFAS ˆ QuŽbec en 2008. Figs 1, 2, 3. Il est montrŽ ˆ nouveau Fig. 6.

Or alpha et omŽga sont des rŽalisations et non seulement des plans conceptuels "ˆ la Pythagore". En simple logique, imaginer la rŽalisation d'alpha requiert d'imaginer l'existence d'un rŽalisateur en ayant conu le plan. Cherchons un peu quel Žtait ce rŽalisateur.

Une fable. Le fil ˆ plomb et le niveau d'eau. Nombre magique 3 de la tridimensionnalitŽ.

L'actualitŽ nous donne occasion de rŽflŽchir. Pensez fil ˆ plomb et niveau d'eau: ce sont des instruments de la gŽomŽtrie, associŽs qu'ils sont aux idŽes mathŽmatiques et gŽomŽtriques de la verticale et de l'horizontale. Reconnaissons le nombre magique 3: les 3 dimensions de l'Žquilibre, dont 1 verticale et 2 horizontales. Voici 2 constructions qui, l'une et l'autre, suggrent l'intervention d'un gŽomtre capable de concrŽtiser ces deux idŽes, dans un monde pourvu de matire.

Au sicle passŽ ce fut un architecte, appelons-le Damien Boileau et Cie, qui contruisit le Hall d'honneur de l'UdeM. Fig. 24.

Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:Halld'honneurUdeM2015-05-21 à 16.22.06.png

Fig. 24. Hall d'honneur de l'UdeM, un triomphe de la verticalitŽ et de l'horizontalitŽ. Un temple consacrŽ ˆ la civilisation en franais. Halld'honneurUdeM2015-05-21 à 16.22.06.png

ConsidŽrons mainenant les ruines de Palmyre, encore debout au moment o j'Žcris ces lignes. RŽf. C45. Quelle fut leur origine? Rien de mystŽrieux, nous disons qu'un architecte humain comparable ˆ Damien Boileau et Cie existait au temps passŽ et a exercŽ ses pouvoirs de planification puis de fabrication conformes ˆ ces nombres magiques, Žvidemment dans notre histoire sinon dans notre prŽhistoire. Fig. 25.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:PalmyreLibreBelgique2015-05-24 à 00.50.58.png .

Fig. 25. Palmyre 24V2015, merci Libre Belgique. PalmyreLibreBelgique2015-05-24 à 00.50.58

Maintenant, attendons une nuit sans nuages et rŽflŽchissons sur ce ce qui s'est passŽ lˆ-haut, pour que tout cela existe, formŽ comme nous le savons, Lune, plantes, soleils et galaxies, des mmes sortes d'atomes que nous rencontrons sur Terre. Tout cela Žtait prŽsent bien avant Palmyre.

Dans le monde d'tres-ressources que nous connaissons par nos 4 sens, il n'en existe qu'un qui ressemble, au moins un peu et approximativement, ˆ ce que devrait tre le rŽalisateur, l'tre humain, qui est capable de penser le plan alpha, c'est un  tre humain, un autre Damien Boileau et Cie. Il lui manque cependant la puissance. Dans une extrapolation futuriste, viendrait-elle un jour? Le Credo des ChrŽtiens. RŽf. C40.

N'importe donc, continuons notre raisonnement en bravant l'absurditŽ.

Une solution ˆ l'existence d'alpha serait alors d'inverser le cours du temps, l'avenir nous fournirait le surhomme requis dans le passŽ et il agirait rŽtroactivement; des politiciens nous ont habituŽs ˆ de semblables tours de force et d'habiletŽ pour lŽgitimer aprs coup des situations devenues embarrassantes pour eux.

En 1994, mŽditant donc sur la base du progrs universel, je me suis dit et j'ai proposŽ qu'une Žvolution perfectionnante s'Žtait rŽalisŽe dans le sens inverse de l'Žcoulement du temps, soit dans un temps nŽgatif.

Ou plut™t - soyons modestes et logiques, qu'il existe une entitŽ encore plus intelligente et plus habile que l'tre humain, seule capable d'imaginer et de rŽaliser alpha et omŽga. RŽf. 1. En 1994, je l'ai appelŽ le dŽmiurge.

En 2015, plut™t que le temps nŽgatif qui peut para”tre une absurditŽ puisqu'il suppose que l'effet existerait en l'absence de sa cause; et de postuler un prerfectionnement incroyable de l'tre humain, je propose plut™t de recourir aux idŽes de Platon. Il existe une grande idŽe, que nous, les humains, sommes au moins capables d'imaginer sinon d'expliciter totalement, aussi vaste et impŽrissable qu'un nombre ou une forme gŽomŽtrique; mais bien plus intelligente et puissante que les abstractions de Platon; je l'appelle surhomme.

J'attire l'attention: alpha et omŽga manifestent des nombres magiques, lesquels sont les mmes dans les 2 cas, qui se situent l'un au dŽbut et l'autre, au terme contemporain de l'Histoire de l'Univers. Il n'y a pas de mŽmoire sans porteur; dans le cas, il me para”t nŽcessaire de postuler que ce porteur est Žternel, et de plus, qu'il est douŽ d'une puisance dŽpassant largement les aptitudes humaines connues ou espŽrables.

Alpha: la matire est prŽsente par l'action du surhomme, manifestant les nombres magiques 30 et 4. OmŽga, des milliards d'annŽes plus tard, il y a une rŽplication, nouvelle action du surhomme sinon nouvelle secousse sismique, manifestant encore une fois les mmes nombres magiques 30 et 4 et faisant appara”tre la femme et l'homme.

Surhomme ou surfemme? J'opterais pour surfemme, parce que prŽcisŽment porteuse de fŽconditŽ: sauf que surhomme est dans le vocabulaire...  Surhomme comprend les 2 sexes.

Palmyre ou silex taillŽs.

ƒvŽnement rŽcent pour ŽvŽnement rŽcent, j'aurais pu argumenter sur la base de la tenue du colloque en titre de la prŽsente publication.

 

Trois constatations. Depuis quand l'humanitŽ sait-elle compter?

Pour rŽsumer, 3 constatations me paraissent frappantes concernant le nombre magique 30.

Primo, Alpha le met en Žvidence.

Secundo, OmŽga le met en Žvidence.

Tertio, c'est le mme nombre magique qui est mis en Žvidence dans primo et dans secundo.

L'Žvidence omŽga est et a ŽtŽ disponible avec clartŽ pour quiconque, puisqu'il suffisait de dŽnombrer les os d'un squelette. Depuis que les humains savent compter et osent dissŽquer.

 

Des rŽflexions au sujet de l'idŽe du surhomme.

Voyez les rŽfŽrences en fin de listes ci-dessous.

a. Une est associŽe ˆ la dŽcouverte encore rŽcente du Higgs ou Boson de Higgs censŽ expliquer la masse des particules. Sans lui, le modle standard prŽvoit que toute particule aurait la masse zŽro.

On peut rappeler l'existence connue de la perte de masse par exemple lorsqu'un neutron s'unit ˆ un proton pour donner un deutŽron. Cette perte est de 2,2 MEV. On dit nŽanmoins que le deutŽron renferme un proton et un neutron, qu'on peut isoler l'un de l'autre en fournissant 2,2 MEV au deutŽron. Semblablement, un atome H renferme un proton et un Žlectron, car ˆ la condition de dŽpenser l'Žnergie d'ionisation 13,56 ev, on les obtient sŽparŽment.

On peut examiner la rŽaction entre un proton et un antiproton.

p + antip = 2 photons

Et ces photons sont dŽnuŽs de masse au repos. La perte de masse est totale.

b. Une particule ne peut pas tre dŽfinie par une masse. Ce principe a Žvidemment une rŽpercussion sur la thŽorie de la force gravitationnelle et de la relativitŽ.

c. Sans ce Boson de Higgs, il n'y pas de matire pesante et pour cette raison, on l'a appelŽe la particule de Dieu. ƒvidemment parce qu'il est communŽment admis que seul Dieu peut faire appara”tre et subsister de la matire pesante. Apparemment, il ne suffit pas de possŽder un Boson de Higgs pour que la masse d'un univers apparaisse, sinon, les laboratoires du Cern seraient encombrŽs d'un grand nombre d'univers depuis 2012.

d. La thŽorie de la crŽation a ŽtŽ envisagŽe par la plupart des religions et doctrines comparables. RŽcemment le pape Franois, le boudhiste Xhan et le philosophe Jean-Michel MaldamŽ. Notre Saint-Pre Franois a dit: "Dieu nÕest pas un dŽmiurge." Selon certans penseurs dont Platon, le dŽmiurge est responsable de la crŽation de tout ce qui est mal ou imparfait.

e. L'explication Pythagoricienne et Platonique ci-dessus para”t confondre prŽhumains et humains dans des dŽnombrements anatomiques comparables. L'infinitude propre ˆ l'tre humain les distinguerait; le feu, la pile atomique. Voyez l'infinitude de l'tre humain dans RŽf. 1.

f. Les progrs des humains depuis leur dŽbut sont-ils hŽrŽditaires ou sont-ils rŽacquis ˆ chaque gŽnŽration par l'Žducation de l'enfant nouveau? Pour le savoir, il faudrait examiner les rares cas d'enfants sauvages, celui des Landes et autres. L'expŽrimentation ˆ ce sujet serait chose inhumaine.

g. Parmi les thŽories universelles, je note celle, novatrice, que Jacques Costagliola MD m'a aimablement communiquŽe tout rŽcemment. RŽf. 01 572).

h. Ë suivre...

 

RŽfŽrences.

Partout dans ... essayer au besoin:   http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

Ou encore:  http://lisulf.quebec/ColloqueCinoOtte_COPIE12052015.htm

RŽf. C1. Jean-Pierre CHANGEUX, Membre de lÕAcadŽmie des sciences, professeur honoraire au Collge de France et ˆ l'Institut Pasteur, ComitŽ scientifique, p. 1, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C2. Sandrine Chermet, Organisation AcadŽmie des  sciences, sandrine.chermet@academie-sciences.fr, p. 1, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C3. COLLOQUEDE LÕACADƒMIE DES SCIENCESÇLՃVOLUTION HUMAINE: DES GéNES Ë LA CULTUREÈMardi 12 mai et mercredi 13 mai 2015 Fondation Simone et Cino del Duca,10 rue Alfred deVigny, 75008Paris(MŽtro Courcelles), p.1, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C4. Yves COPPENS, Membre de lÕAcadŽmie des sciences, professeur ŽmŽrite au Collge deFrance. Introduction,  yves.coppens@college-de-france.fr, p. 13, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C5. Yves COPPENS, Professeur ŽmŽrite au Collge de France, Les premiers Humains Les derniers PrŽhumains , yves.coppens@college-de-france.fr,p. 16, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C6. Evelyne HEYER,  Professeur enAnthropologie GŽnŽtique au MusŽum National dÕHistoireNaturelle,UMR7206 (MNHN/CNRS/P7) Eco-Anthropologie et Ethnobiologie MusŽe de lÕHomme–Paris. Interactions entre culture et gŽnŽtique dans lՎvolution humaine, heyer@mnhn.fr, p. 7, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C7. Jean-Jacques HUBLIN, Directeur au Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, Leipzig, Allemagne, Homo neanderthalensis, 500 000 ans, hublin@eva.mpg.de, p. 17, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C8. Jean-Jacques JAEGER, Professeur ŽmŽrite ˆ lÕuniversitŽ de Poitiers, Sahelanthropus tchadiensis, surnommŽ Touma•, dŽcouvert en Afrique, Sahelanthropus tchadensis, 7000 000 d'annŽes, p. 13,  http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C9. Donald JOHANSON, Director of the Institute of Human Origins, Arizona State University, USA, Australopithecus afarensis A consideration RŽ of itsphylogenetic placement in hominin evolution, p. 15, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdff

RŽf. C0. Janusz KOZLOWSKI, Institute of Archaeology, Cracovie, Pologne, LÕimpact de lÕenvironnement sur lՎvolution biologique et culturelle dans les pŽriodes de transition en PrŽhistoire: PalŽolithique ancien-moyen et le PalŽolithique moyen-supŽrieur, p. 19, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C10. Pierre NOIRET, ChargŽ de cours ˆ l'UniversitŽ de Lige, Belgique, La religiositŽ au PalŽolithique, pnoiret@ulg.ac.be, p.12, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C12. Marcel OTTE, Professeur de PrŽhistoire, UniversitŽ de Lige, Belgique. Le rapport entre la culture et lÕanatomie, Cette rencontre sÕest donnŽ pour objectif de saisir la nature humaine via ses diverses composantes, souvent trop sŽparŽes, marcel.otte@ulg.ac.be, p. 6,  http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C13. Marcel OTTE,Professeur de PrŽhistoire, UniversitŽ de Lige, Belgique, Arts et PensŽe dans lՎvolution humaine,  LՎquilibre installŽ entre la luciditŽ et lՎmotion entretient une dynamique propre ˆ lՎvolution humaine, marcel.otte@ulg.ac.be, p. 9, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

"lÕaventure humaine sÕest prolongŽe par celle de lÕesprit qui semble toujours vouloir guider les lois naturelles"

RŽf. C14. Marylne PATOU-MATHIS, directrice de recherche au CNRS, DŽpartement PrŽhistoire du MusŽum national dÕhistoire naturelle (MNHN) avec la collaboration de Carole Vercoutre (Maitre de ConfŽrence MusŽum), Introduction:relations Homme-Nature  dans les premires sociŽtŽsde chasseurs-collecteurs, patmath@mnhn.fr, p.18, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. 15. Jacques PELEGRIN, Directeur de recherche au CNRS,UMR 7055 PrŽhistoire et Technologie, Maison ArchŽologie Ethnologie, UniversitŽ Paris Ouest-Nanterre, TechnicitŽ, Le fait que les anctres de lÕHomme moderne nÕaient cessŽ de produire des outils de pierre depuis 3 millions dÕannŽes, jacques.pelegrin@mae.u-paris10.fr,  p. 11,  http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C16. Romain PIGEAUD, UniversitŽ de Rennes 1UMR 6566 CreAAH (Centre de recherches en archŽologie, archŽosciences, histoire), LÕhomme et la mort en prŽhistoire, p.10, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C16. Viviane SLON, Department of Evolutionary Genetics, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology, D-04103 Leipzig, Germany, A Paleogenetic View of Recent Human Evolution, p. 8, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C17. Philippe TAQUET, Membre de lÕAcadŽmie des sciences, professeur ŽmŽrite au MusŽum national d'histoire naturelle (MNHN) , ComitŽ scientifique, p. 1, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C18. Denis VIALOU, Professeur ŽmŽrite au MusŽum national dÕhistoire naturelle, LÕart prŽhistorique : une appropriation des milieux naturels, avialov@mnhn.fr, p.20, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C19. Jean-Denis VIGNE, Directeur de recherches au CNRS, MusŽum national dÕHistoirenaturelle, Sorbonne UniversitŽs, Directeur du LabEx ÇNatural and cultural diversities:origins, evolution, interactions, futureÈ, Anthropisation de l'environnement, vigne@mnhn.fr, p. 21, http://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/colloque_120515.pdf

RŽf. C20. Yvette Deloison. Mai 2015.

http://www.hominides.com/html/biographies/yvette-deloison-cnrs.php

"Pour moi, je crois que les anctres de la lignŽe humaine sont bipdes depuis beaucoup plus longtemps que 15 Ma. "

Pour Yvette Deloison, nous avons un anctre, il y a 15 millions d'annŽes, qui Žtait dŽjˆ bipde mais Ardipithecus ne fait pas partie de notre lignŽe. En savoir plus sur Ardi. Chercher Ardi.

RŽf. C21. MaldamŽ, Jean-Michel, 1929-

http://www.pas.va/content/accademia/en/academicians/honorary/maldame.html

Dialogue Science/Foi;

Recherche sur la thŽologie de la CrŽation;

Relation entre la thŽologie et la cosmologie; approche de Dieu ˆ partir des questions posŽes par la sciences de la nature.  

Le mystre du temps: temps des hommes et temps de Dieu. A l'occasion du commencement du nouveau millŽnaire, Esprit et vie, 3 livraisons (janvier et fŽvrier 2001);

. Description : aldame2010.

Fig. 26. Jean-Michel MaldamŽ.

marion.scheffels@editionsducerf.fr

RŽf. C22. http://www.lexnews.fr/sciences.htm

ƒdition Semaine n¡ 19  -  Mai  2015INTERVIEWS ET DOSSIERSSCIENCESInterview Trinh Xuan ThuanInterview Yves COPPENSInterview Michel BRUNETInterview Trinh Xuan ThuanParis, 15 septembre 2009. " Je suis bouddhiste donc je ne parle pas de Dieu,"

RŽf. C23. La CrŽation selon notre pape Franois.

fr.radiovaticana.va/news/2014/10/27/le_pape__lŽvolution_de_la_nature_ne_contredit_pas_la_crŽation/1109525

"Se dŽvelopper selon les lois intŽrieures."

"Dieu nÕest pas un dŽmiurge."

RŽf. C24. fr.wikipedia.org/wiki/Enfant_sauvage  

"Les enfants sauvages ont d'Žnormes difficultŽs pour apprendre ˆ parler."

RŽf. C25. La CrŽation selon Michel-Ange. http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/michel-ange-et-la-chapelle-sixtine-135043

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:AdamÈve 2015-05-13 à 01.05.26.png.

.Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:6.Captures d'écran:CréationÈven 2015-05-13 à 00.58.51.png.

Figs 27, 28. Plafond de la Sixtine. Michel-Ange. CrŽation de l'homme, de la femme. La femme para”t sortir d'une c™te gauche de l'homme.

RŽf. C26. http://www.lexpress.fr/region/l-enfant-sauvage_474278.html

L'enfant sauvage RŽgions Par Marion Vignal et , publiŽ le 27/09/2007 ˆ 00:00

http://www.lexpress.fr/region/l-enfant-sauvage_474278.html - KAgXfYvCjtzkDEDW.99  

L'histoire vraie de Victor, enfant loup, portŽe ˆ l'Žcran par Franois Truffaut, en 1970.

RŽf. C27. http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Yves-Coppens-nomme-a-l-Academie-pontificale-des-sciences-2014-10-18-1223496

Yves Coppens nommŽ ˆ lÕAcadŽmie pontificale des sciences. Le grand palŽoanthropologue franais, dŽcouvreur de Lucy, a ŽtŽ distinguŽ par le pape Franois18/10/14 - 12 H 32 - Mis ˆ jour le 18/10/14 - 12 H 57   Longtemps considŽrŽe comme une espce ˆ lÕorigine de la lignŽe humaine, Australopithecus afarensis est aujourdÕhui interprŽtŽe comme une espce cousine du genre Homo.

RŽf. C28. Expo au MNHN.

http://www.dailymotion.com/video/x231w1t_interrogations-sur-les-origines-de-l-homme-d-hier-a-aujourd-hui-et-demain-cycle-l-evolution-de-l-hom_school

RŽf. C29. Jean Favier et autres, La prŽhistoire. Chronique de la France et des Franais. IX1987. ISBN2-03-503228-8 IX1987 Larousse

https://www.google.ca/search?q=Chronique+de+la+France+et+des+Franais+1987&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=L-taVYv4BNDisASLzIDAAw&ved=0CCoQ7Ak&biw=755&bih=423

RŽf. C30. http://www.scienceshumaines.com/idees-pures-ou-diversite-du-reel-aristote-contre-platon_fr_28806.html

http://www.scienceshumaines.com

"Pour Platon, il rgne quelque part une rŽalitŽ dÕun autre ordre que le monde matŽriel dÕici bas : ce monde pur des idŽes contient lÕidŽe du Bien, du Vrai, lÕidŽe de justice ou mme lÕidŽe de cercle, de carrŽ ou encore lÕidŽe dÕhomme ou dÕanimal. CÕest un monde o les idŽes sont Žternelles, pures et incorruptibles".

"Parce que la nature des idŽes mathŽmatiques semble bien sÕaccorder avec la thŽorie des IdŽes de Platon".

Magazine Sciences Humaines, revue Sciences humaines ...www.scienceshumaines.com/Magazine de vulgarisation scientifique spŽcialisŽ dans les sciences de l'homme et de la sociŽtŽ, qui existe depuis 1991.

RŽf. C31.  Le dŽmiurge. http://www.cnrtl.fr/definition/academie9/dŽmiurge

PHIL. Architecte divin, fabricateur suprme de l'univers, selon Platon et les platoniciens. Dans le Ç TimŽe È, Platon prŽsente l'activitŽ du dŽmiurge sous la forme d'un mythe.

RŽf. C32. pip.tamil.fr/bib/31501

Silex taillŽ de type palŽolithique ancien, alluvions interglaciaire prs d'Aurillac. [Image] 

" La France prŽhistorique, d'aprs les sŽpultures et les monuments " / Emile Cartailhac. - Paris : F. Alcan, 1889.

RŽf. C33. . https://sites.google.com/site/otteprehistoire/a-paru-a-paraitre/neandertalcromagnon

paru... Ë para”tre... > Neandertal / Cro MagnonpubliŽ le 16 fŽvr. 2014 03:01 par Marcel OTTELa RencontreA paru aux ƒditions Errance 8VI2015

RŽf. C34. upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/65/Lascaux_01.jpg

https://mandrine6.wordpress.com/2012/10/20/lhomme-de-lascaux/

le seul homme de Lascaux ait une tte dÕoiseau

Žrection 

RŽf. C35.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/22/Da_Vinci_Vitruve_Luc_Viatour.jpg/753px-Da_Vinci_Vitruve_Luc_Viatour.jpg

Vitruve2015-06-16 à 11.48.08.png Dans Wiki LŽonard de Vinci.

. Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:VinciVitruve2015-06-23 à 05.34.13.png .

Fig. 29. L'homme de Vitruve, dessinŽ par LŽonard de Vinci.

RŽf. C36. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_os_du_squelette_humain - /media/File:Human_skeleton_front_fr.svg

TŽlŽversŽ par Bibi Saint-Pol.

RŽf. C37. http://www.hominides.com/index.php

PrŽhistoire - NouveautŽsJuin 2015La Caverne Pont-d'ArcOuverture de la nouvelle grotte !

RŽf. C38. Aux origines Žtait...PubliŽ le 27 Juillet 2014

http://www.atlantico.fr/decryptage/que-adn-hommes-neandertal-apprend-genealogie-espece-humaine-marie-antoinette-lumley-eveline-heyer-1679199.html - YSiEEgygewzgiWcZ.99

Ce que l'ADN des hommes de Neandertal nous apprend sur la gŽnŽalogie de l'espce humaine

RŽf. C39. http://www.cavesandcastles.com/en 1868

Franois Berthoumeyrou L'abri de Cro-Magnon, Les Eyzies, PŽrigord

.  Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:1.Contenus:2015-06Contenu:CroMagnon2015-06-20 à 20.46.00.png.

Fig. 30. Cro-Magnon. Vers -30000

RŽf. C40. De mŽmoire, petit catŽchisme, le Credo, le chapelet. "Je crois en Dieu le Pre tout-puissant, crŽateur du Ciel et de la Terre". "Credo in unum Deum, Patrem omnipotentem, factorem Coeli et Terrae, visibilium omnium et invisibilium."

RŽf. C41. https://www.evolution-biologique.org/contact.html

Les auteurs. Ce site est entirement dŽdiŽ ˆ l'Žtude de l'Žvolution des tres vivants. Il a ŽtŽ rŽalisŽ par deux professeurs de Sciences Naturelles GŽrard CIAVATTI (AgrŽgŽ HC, Docteur s Sciences) et Nadine CIAVATTI (CertifiŽe HC) passionnŽs de palŽontologie.

RŽf. C42. http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/bulletins/portrait-200711.pdf

Taille des QuŽbŽcois

H  50 ˆ 59 ans 172,8  173,3  174,5              160,7  160,0  160,8

Voisine de 165cm

RŽf. C43. http://cvirtuel.cochin.univ-paris5.fr/embryologie/Accueil/Accueil.htm

Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:Capture dÕécran 2015-07-01 à 23.16.11.png

RŽf. C44. http://www.embryology.ch/francais/iperiodembry/delimitation01.html

8.3 DŽlimitation (4e semaine)IntroductionL'inflexion dans le sens longitudinal (cŽphalo-caudal)L'inflexion dans le sens transversal (enroulement)Etat de la plicature ˆ la fin de la 4me semaine   = 28 jours

RŽf. C45. http://www.bfmtv.com/international/syrie-l-ei-detruit-le-lion-d-athena-du-musee-de-palmyre-899161.html

Syrie: Daesh dŽtruit le Lion d'AthŽna du musŽe de Palmyre02/07/2015 ˆ 23h52Le Lion d'Al-Lat ˆ l'entrŽe du musŽe de PalmyreLe Lion d'Al-Lat ˆ l'entrŽe du musŽe de Palmyre - Mappo – Wikimedia - CCDaesh (groupe Etat islamique) a dŽtruit la fameuse statue du Lion d'AthŽna, qui se trouvait ˆ l'entrŽe du musŽe de Palmyre

.  . Description : e Lion d'Al-Lat ˆ l'entrŽe du musŽe de Palmyre

Fig, 31. Palmyre. 2VII2015. L'EI a dŽmoli la fameuse statue du Lion d'AthŽna, qui se trouvait ˆ l'entrŽe du musŽe de Palmyre.

RŽf. C46. https://books.google.fr/books?id=TxVFlkCFZUsC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r - v=onepage&q&f=false

...L'Homme et la Matire: Evolution et techniques...

AndrŽ Leroi-Gourhan (25 aožt 1911 ˆ Paris - 19 fŽvrier 1986 ˆ Paris) est un ethnologue, archŽologue et historien franais, spŽcialiste de la PrŽhistoire. C'est aussi un penseur de la technologie et de la culture, qui sait allier prŽcision scientifique et concepts philosophiques.

====

Les rŽfŽrences qui suivent sont extraites de mon site http://lisulf.que

Au besoin, chercher dans http://lisulf.que

 

RŽf. 02. 573) Recteur Guy Breton, Guy Breton 2015 http://lisulf.quebec/RecteurHhommageˆPierreDemers.htm

RŽf. 01. 572) Description : escription : Description : Description : escription : Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:2.publication:PregnanceUniverselle_fichiers:image002.pngJacques Costagliola MD, Versailles. jcostagliola@free.fr, Gense Organisation, http://lisulf.quebec/GeneseOrganisationJacquesCostagliola.htm

RŽf. 1. 1074. Systme du QuŽbŽcium. Description : escription : Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:2.publication:PregnanceUniverselle_fichiers:image002.pngPierre Demers 2014. Le Surhomme. La crŽation, la matire, l'Žvolution, l'tre humain, la prŽgnance universelle, le surhomme. Traduction interdite. 22I2014. http://lisulf.quebec/surhomme.htm  L'infinitude de l'tre humain; le feu, la pile atomique.

(Titre nouveau en 2014. Le titre original en 1994 Žtait Le DŽmiurge. AugmentŽ d'un avertissement crŽŽ en 2014).

RŽf. 2. 1072. Systme du QuŽbŽcium. Description : escription : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:2.publication:PregnanceUniverselle_fichiers:image002.pngDescription : Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image063.gif Pierre Demers 2013. Une prŽgnance universelle. Hubert Reeves, une prŽgnance dans l'Univers selon son dernier livre. Un parallle avec la crŽation et l'Žvolution selon le systme du QuŽbŽcium . Traduction interdite. 14XI2013. PregnanceUniverselle.htm

RŽf. 8. 1070R. Systme du QuŽbŽcium. Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image061.gif Pierre Demers 2013. Systme du QuŽbŽcium. Le nombre 30, nombre magique commun ˆ plusieurs domaines du savoir. ACP. Soumis 19V2013.  RŽf.  1061R.   nombre30nombremagiquecommunaplusieursdomainesdusavoirACP.htm

RŽf. 9. 1069. Systme du QuŽbŽcium. Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image063.gif Pierre Demers 2013. Systme du QuŽbŽcium. Trente. CommuniquŽ de presse. Traduction interdite.6V2013  http://lisulf.quebec/TrenteCommuPresse5V2013.htm

RŽf. 10. 1084. Systme du QuŽbŽcium. Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Macintosh HD:Users:pierre1:Desktop:2.publication:PregnanceUniverselle_fichiers:image002.pngPierre Demers 2015. Trente, plan, but et dŽbut de lՎvolution, et un espoir dans lÕazur. Traduction interdite.11-16I2013. NB. ƒgarŽ depuis ce temps, ce document est retrouvŽ et mis en ligne le 16I2015 sans altŽration. http://lisulf.quebec/Trenteplanbutdebutespoirazur.htm

RŽf. 11. 1071. Systme du QuŽbŽcium.  Pierre Demers 2013. Systme du QuŽbŽcium. NŽcessitŽ dÕune fonction I implication, observateur intelligent existant de toute  ŽternitŽ. Traduction interdite.1erV2013, 21V2013. http://lisulf.quebec/FonctionIimplication.htm

RŽf. 12. 1067R Systme du QuŽbŽcium.  Pierre Demers 2013. Systme du QuŽbŽcium. Le Systme du QuŽbŽcium, de toute ŽternitŽ? Traduction interdite. 14III2013.  SQbTteterniteACP2013.htm­­

RŽf. 13. 1066 Systme du QuŽbŽcium.   Pierre Demers 2013. Systme du QuŽbŽcium. Un, quatre, neuf, seize et pyramide de boules figurant cette suite. Traduction interdite. 6II2013, 11III2013. http://lisulf.quebec/unquatre8II2013.htm

RŽf. 14. 1065 Systme du QuŽbŽcium.  Pierre Demers 2012. Systme du QuŽbŽcium. Le nombre, le squelette humain et lՎvolution biologique. Traduction interdite. 3I2013. 10I2013. http://lisulf.quebec/Nombresquelettehumainevolution.htm

RŽf. 15. 1064 Systme du QuŽbŽcium.   Pierre Demers 2012. Systme du QuŽbŽcium. Le Plan de lÕætre humain est inscrit dans le Nombre 30 de toute ƒternitŽ. "Ce nÕest pas un hasard sÕil en est ainsi. Chaque personne humaine rŽalise ˆ son tour un plan Žternel et omniprŽsent, celui qui dŽpend du nombre 30 et de la symŽtrie 4 qui lÕaccompagne." Traduction interdite.14XII2012. PlanHumain30Eternite

RŽf. 16. 1063 Systme du QuŽbŽcium.   Pierre Demers 2012. Systme du QuŽbŽcium. Le nombre magique 30 et la finalitŽ de lՎvolution biologique jusquÕau genre Homo. Traduction interdite.3X2012. Magique30finaliteevolutioneehomo.htm

RŽf. 17. 1062 Systme du QuŽbŽcium.   Pierre Demers 2012. Systme du QuŽbŽcium. Les Suites des Premiers en Base 30. Traduction interdite18XI2012, version du 3XII2012. PremiersBase30.htm

RŽf. 18. 1061R Systme du QuŽbŽcium.   Pierre Demers 2012. Systme du QuŽbŽcium. Le nombre 30, nombre magique commun ˆ plusieurs domaines du savoir. TrentemagiquecommunsavoirSommaire-ACFAS2147.htm

RŽf. 19. 1060 Systme du QuŽbŽcium.   Pierre Demers 2012, Systme du QuŽbŽcium. Le nombre 30, nombre magique commun ˆ plusieurs domaines du savoir. Traduction interdite.3X2012*. Version du 2XII2012. *Sous un titre diffŽrent. Trentemagiquecommunsavoir2XII2012.htm

RŽf. 20. 1059 Systme du QuŽbŽcium. Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image084.gif Maurice Day et Pierre Demers 2012  Tableau de poche des 120 ŽlŽments chimiques. Traduction  interdite. 30VII2012 RŽf.BAnQpdf  8II2013 : 16K et non 19K. Tableaudepoche29VII2012.pdf

RŽf. 21. 1058 Systme du QuŽbŽcium. Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image086.gif Maurice Day et Pierre Demers 2012  Tableau de poche des 120 ŽlŽments chimiques. Traduction  interdite. 30VII2012 8II2013 : 16K et non 19K. Tableaudepoche29VII2012.htm

RŽf. 22. 1057 Systme du QuŽbŽcium. Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image088.gifPierre Demers 2012 et Maurice Day Un tableau des ŽlŽments carrŽ de 4 carrŽs et dŽpliant. Traduction  interdite. 2VII2012 Uncarrede4carres.htm

RŽf. 23. 1056 Systme du QuŽbŽcium. Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image090.gifPierre Demers 2012, De la science en franais. De Fibonacci au XIIIe sicle au Systme du QuŽbŽcium au XXIe. Traduction  interdite. 16VI2012, 2VII2012.  http://lisulf.quebec/DeFibonacciauQuebecium.htm

RŽf. 20. 1055 Systme du QuŽbŽcium. Maurice Day et Pierre Demers 2012, Une animation sur le thme :  "Pourquoi avons-nous 5 doigts? ". Traduction interdite. http://lisulf.quebec/Pourquoi5Doigts_Uneanimation.htm

RŽf. 21.  558) Systme du QuŽbŽcium. Avatar, Frank, Victor di Giorgi, PolŽmix (pseudos) 2012, Un scientifique quŽbŽcois peu connu,  peu connu,  ...24I2012 ?

RŽf. 22. 1054 Systme du QuŽbŽcium. Description : http://lisulf.quebec/quebecium_fichiers/image096.gifPierre Demers 2012, Nombres entiers premiers en physique. Pierre Demers, EAPD-LISULF. Traduction vers lÕanglais interdite. 11I2012.  Entierspremiersenphysique.htm   "un atome ne peut pas tre dŽfini par une masse dŽterminŽe".

RŽf. 22. 1053 Systme du QuŽbŽcium. Pierre Demers 2010, Double sens du concept d'ŽlŽment et dŽfaut de masse, DouSensPerte.htm

RŽf. 23. 1052R Systme du QuŽbŽcium. Pierre Demers, 2011 Obtenir le Systme du QuŽbŽcium ˆ partir de la thŽorie des nombres premiers. Pierre Demers, 25XI2011 EAPD-LISULF. RŽsumŽ soumis ˆ lÕACFAS pour le 80e Congrs, MontrŽal 7-12V2012, refusŽ 9I2012. ACFASPremiersQb24XI2011.htm

RŽf. 24. 1051 Systme du QuŽbŽcium. Pierre Demers 2011, PŽriodicitŽs chez les nombres premiers. AffinitŽs avec le Systme du QuŽbŽcium. Pierre Demers, EAPD.12XI2011 PŽriodicitŽsPremiersQb

RŽf. 25. 1050 Systme du QuŽbŽcium, Pierre Demers 20X2011, Tableau 3D Octa́dres TŽtraŽdrique TŽtrades des ƒlŽments. Tableau 3DOctaTT. Pierre Demers, EAPD. Traduction interdite. 6 au 20 X 2011. ModifiŽ 12XI2011. Tableau3DOctaTT.htm

RŽf. 26. 1048 Systme du QuŽbŽcium, Pierre Demers, Huit nombres premiers remarquables. Pierre Demers, EAPD. Traduction interdite. 26IX2011.mˆj18h20, Huit nombres premiers remarquables.htm

RŽf. 27. 556) Systme du QuŽbŽcium, Pierre Carrier 6IV2011,Tableau elliptique des ŽlŽments de Pierre Carrier, UniversitŽ du Minnesota, 6IV2011. DÕaprs le site de Pierre Carrier 2005-2010. http://lisulf.quebec/Elliptipcarr6IV2011.htm

RŽf. 28. 555) Systme du QuŽbŽcium, WikiI2006,  Tableau elliptiqueC.gif.XI2006 File:TableauelliptiqueC.gif - Wikimedia Commons

 

RŽf. 29. 1047 Systme du QuŽbŽcium, Pierre Demers, ƒmile Jacquerie et al. 2006 Discussion. XI2006 http://fr.wiktionary.org/wiki/Wiktionnaire:Wikid%C3%A9mie/novembre_2006

RŽf. 30. 1046 Systme du QuŽbŽcium, Pierre Demers 2011,Tableau pŽriodique elliptique des ŽlŽments. Mis ˆ jour. Traduction interdite 23II2011. Tableau    lisulf.quebec/Tableauelliptique23II2011.htm

RŽf. 31. 1045 Systme du QuŽbŽcium, Lo•c Casson, Beauvais, France et Pierre Demers, EAPD, Saint-Laurent, QuŽbec 2011, Janetium Ja=120. Proposition dÕun nom pour lՎlŽment spŽculatif z=120, En lÕhonneur de Charles Janet (15VI1849-7II1932), ...2011,  suite de JanetiumJa=1202010.htm, ˆ venir

RŽf. 32. 1044 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium ComplŽtude, saturation, 2 principes dans les systmes naturels.Individuation. Nombre magique 4, 31XII2010. DŽdiŽ ˆ Robert VallŽe. ComplŽtude

RŽf. 33. 1043 Systme du QuŽbŽcium,  Lo•c Casson, Beauvais, France et Pierre Demers, EAPD, Saint-Laurent, QuŽbec 2010, Janetium Ja=120 Proposition dÕun nom pour lՎlŽment spŽculatif z=120, En lÕhonneur de Charles Janet (15VI1849-7II1932), 31XII2010     ,JanetiumJa=1202010.htm

RŽf. 34. 1042 Pierre Demers, Systme du QuŽbŽcium.  Les niveaux dՎnergie des atomes, lՎnergie de liaison et la relation E=Mc2, 28 XII 2010, Soumis ˆ Spectre APSQ,  niveauxmc2 ?

RŽf. 35. 1041 Pierre Demers, Systme du QuŽbŽcium. Obtenir le tableau pŽriodique des ŽlŽments ˆ partir des 1ers principes. Une tentative de gŽomŽtrie quantique.18-29XII2010.Ë suivre. nouscherter ?

RŽf. 36. 1040 R Pierre Demers, Systme du QuŽbŽcium. Obtenir le tableau pŽriodique des ŽlŽments chimiques ˆ partir des 1ers principes. Une tentative de gŽomŽtrie quantique, 30XI2010  .obtenir

RŽf. 37. 1037 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium, Les tableaux pŽriodiques 3D depuis 1862 et de nos jours. Pierre Demers, EAPD,Traduction interdite.28XI–7XII2010, 3DLesTableauxTexte.htm

RŽf. 38 1036 R Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium, Systme du QuŽbŽcium. Les tableaux pŽriodiques 3D des ŽlŽments. Bref historique et innovations, 30XI20102010. 3DLesTableaux26XI2010.htm

RŽf. 39. . 1035 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Les 5 Žtapes imposŽes par lÕARC. Agence du Revenu du Canada, RS&DERe : Projet QuŽbŽcium (2007) 3X2010, 3-5X2010 ƒtapes5ARC2007-2010.htm

RŽf. 40. 1034 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Embryologie et thŽorie des nombres. Dominance de 1, 2, 4. 31VIII2010. EmbryoNombres.htm

RŽf. 41. 1033 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Triades de masse dans le tableau pŽriodique des ŽlŽments, composition isotopique et dŽfauts de masse. Un projet d'enqute. 17VIII2010. Triades isotopiques.htm

RŽf. 42. 1032 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Projet QuŽbŽcium(2008), Projet QuŽbŽcium 2009 Annexe et Sous-annexes. Ceci continue Projet QuŽbŽcium (2007), 12IX2010. (ProjetQb-2010quater.htm) ProjetQuŽbŽcium(2008et2009)

http://www.ledevoir.com/politique/canada/291794/qui-voudra-d-energie-atomique-du-canada

RŽf. 43. 1031 Pierre Demers 1996/2010, Systme du QuŽbŽcium. Nouveau systme pŽriodique des ŽlŽments. Le systme du QuŽbŽcium. Soumis ˆ Spectre, revue de l'APSQ, datŽ du 20 octobre 1996. RefusŽ QbSpectre1_6. pdf Ceci est la version conforme pdf rŽalisŽe en 2010 de l'original crŽŽ en 1996 850.

RŽf. 44. 1030 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Nouveau code couleur l et m dans le tableau pŽriodique des ŽlŽments. 1er-13IV 2010 Traduction interdite. NCodeCoulm.htm

RŽf. 45. 1029 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Le tableau pŽriodique des ŽlŽments est un quadruple miroir. 29 III – 3 IV 2010 Traduction interdite. QuadrupleMiroir .htm

RŽf. 46. 1028 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Un tableau semi-elliptique des ŽlŽments 3D, en cubes et codŽ en braille, 9-16 III 2010 Traduction interdite. 3DetBraille.htm

RŽf. 47. 1027 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Le tableau pŽriodique de MendŽlŽev est un double miroir. 7 et 8 III2010 DoumiroirTDEL.htm

RŽf. 48. 1026 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Mise en Žquerres du tableau de Janet-Scerri des ŽlŽments chimiques. 26II-8III2010 Traduction interdite. EquerreJanetSc. htm  Attention errata: Aluminium n'est pas.  . Il est -3p-1

RŽf. 49. 1025 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Le tŽtraŽdre dans la classification des ŽlŽments chimiques. Une note historique. Une version nouvelle du tableau tŽtraŽdrique des ŽlŽments. Pierre Demers EAPD 12-26I2010 QbtetraNveau.htm

RŽf. 50. 1024 Pierre Demers 2010, Systme du QuŽbŽcium. Stratification du tableau de Najderek des ŽlŽments chimiques, 5-12I2010 QbStratifNdbis. htm

RŽf. 51. 1023 Pierre Demers 2009 collaboration Gilbert Lannoy, Systme du QuŽbŽcium. Pour les aveugles. PossibilitŽs des modles en gŽomŽtrie 3D dans un enseignement par voie tactile de la science atomique. 23XII2009 QbGeo3Dtactileaveuglesbis.htm

RŽf. 52. 1022 R Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. Suite du QuŽbŽcium. Le 30-ossŽisme dans les membres des Primates. 30XI2009

http://lisulf.quebec/QbGoPan5X9quater.htm

RŽf. 53. 1021 1021 R Pierre Demers 2009 Systme du QuŽbŽcium. Suite du QuŽbŽcium. Le 30-ossŽisme dans les membres des Primates. 30XI2009 http://www.lisulf.quebec/QbGoPan5X9quater.htm

** RŽsumŽ. La suite du QuŽbŽcium, que jÕai dŽfinie rŽcemment ˆ partir de la classification symŽtrique des ŽlŽments chimiques (1, 4, 9, 16)*4 est rŽalisŽe exactement dans le nombre des os constants des membres humains. Ces os sont au nmbre de 120, soit 30 dans chaque membre. CÕest ce que jÕappelle le 30-ossŽisme des membres du genre Homo. Dans quelle mesure est-il rŽalisŽ chez les autres genres de Primates? Par une analyse de la documentation disponible, jÕessaie de rŽpondre ˆ cette question, entre autres touchant les genres Gorilla, Pongo et Pan. Les dŽcomptes nŽcessaires sont troublŽs par la prŽsence dÕos non constants (scapho•des) dans le carpe et le tarse. - ThŽorie de lՎvolution. Mes rŽsultats confirment la thŽorie dÕOwen et de Denton des MODélLES PRŽEXISTANTS et lÕisolement du genre Homo ˆ cause de sa bipŽdie dans la cha”ne Žvolutive.- Ma mŽthodologie : une recherche de symŽtrie rŽunissant les structures de lÕatome et celles de la vie.

RŽf. 54. 1020 Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. Suite du QuŽbŽcium et anatomie comparŽe des vertŽbrŽs. Suite et rapports de Fibonacci dans les os des mains et des pieds des Primates. 21VII2009 FiboGoHo1879quater.htm

RŽf. 55. 1019 Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. Suite mathŽmatique du QuŽbŽcium. 30VI2009 SuiteQb.htm

RŽf. 56. 1018 Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. CatŽgories de mes travaux et dŽcouvertes. Mise ˆ jour en 2009 de 1008. VII2009. Depuis 2004

http://lisulf.quebec/Somm20084quaterbis.htm

RŽf. 58. 1017 Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. Modle du QuŽbŽcium et anatomie comparŽe des vertŽbrŽs. Suite de Fibonacci chez quelques vertŽbrŽs pentadactyles : Humain, Gorille, Orang-Outang, ChimpanzŽ, Bonobo, Loris grle. 24VI2009 00FiboPentaquinte%20.htm

RŽf. 59. 1016 Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. Projet QuŽbŽcium (2007) Ceci continue Projet QuŽbŽcium (2006) Pierre Demers Entreprise autonome Pierre Demers Annexes au formulaire T661 F (08) pour 2007 27V2009 ProjetQb2007sexte.htm

RŽf. 60. 1015 Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. Confection du tableau des ŽlŽments par Žcriture des valeurs de n. 4IV2009.2 Cconfectab.htm

RŽf. 61. 1014 Pierre Demers 2009, Systme du QuŽbŽcium. Des Žtats de l'hydrogne aux ŽlŽments du tableau. 4IV2009.1 DesEtats5bis.htm

RŽf. 62. 1013R Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Nouveaux tableaux 3D des ŽlŽments chimiques. RŽsumŽ soumis ACFAS 2009.?  NTabl3DbisR.htm    http://NTabl3DbisR.htm  Cf RŽf.63.

RŽf. 63. 1012 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Nouveaux tableaux 3D des ŽlŽments chimiques. NTabl3Dbis.htm

RŽf. 64. 1011R Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Modle QuŽbŽcium et Anatomie comparŽe des VertŽbrŽs. 3. Le dŽploiement, source des symŽtries 4 de l'embryon. DeploieSym4R.htm, ACFAS 2009, rŽsumŽ 1426

RŽf. 65. 1010 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Modle QuŽbŽcium et Anatomie comparŽe des VertŽbrŽs. 3. Le dŽploiement, source des symŽtries 4 de l'embryon. Deploiesym5ter. htm

RŽf. 66. 1009 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. SymŽtries dans les cristaux de Wigner et dans le tableau platonicien des ŽlŽments, un parallle. WignerPlaton5XI2008bis.htm

RŽf. 67. 1008 Pierre Demers 2008 Systme du QuŽbŽcium. Sommaires. CatŽgories de mes travaux et dŽcouvertes. Mise ˆ jour 28VII2008. Somm20084quaterbis.htm(T32).html

RŽf. 68. 1007 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Le tableau platonicien des ŽlŽments chimiques. Tableauplatonicienbis.htm

RŽf. 69. 1006 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Spin, vision et principe de Pauli. Svisionbis.< o:p>

RŽf. 69. 1005 Pierre Demers 2008 Systme du QuŽbŽcium. La naissance de l'Žnergie atomique. Notes d'un QuŽbŽcois collaborateur de Joliot-Curie en 1939-40. Version soumise pour publication par le CTHS, septembre 2008. ArticleDemers20IX2008.doc. - Au besoin ouvrir le logiciel Word ou ouvrir dans l'Index ?M=D   ?

RŽf. 70. 1004 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Un tŽtrac™ne dallant et son usage dans un tableau 3D des ŽlŽments chimiques. Tetraconeter. htm

RŽf. 71. 1003 R Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Modle QuŽbŽcium et anatomie comparŽe des vertŽbrŽs. 2. Les membres des rongeurs. MqbAnato2bis. htm

RŽf. 72. 1002 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Modle QuŽbŽcium et anatomie comparŽe des vertŽbrŽs. 1. Pentadactylisme des primates. MqbAnato1bis. htm

RŽf. 73. 1001 Pierre Demers 2008, Systme du QuŽbŽcium. Un octadre pavant et son usage dans un tableau 3D des ŽlŽments chimiques. Unoctaedrebis .htm

RŽf. 74. 999 Pierre Demers 2008, La naissance de l'Žnergie atomique. Notes d'un QuŽbŽcois collaborateur de Joliot-Curie en 1939-40. Janvier 2008. Texte soumis pour le congrs du CTHS ComitŽ des travaux historiques et scientifiques ˆ QuŽbec du 2 au 6 juin 2008. http://www.cths.fr/ top. AcceptŽe le 8 II 2008. Le 2 juin. http://www.cths.fr/; NaissanceEAtomiquebis.htm. NaisT2txrefbis.htmNaisT2txrefbis. htm

RŽf. 75. 998 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. Gense gŽomŽtrique du tableau du QuŽbŽcium. Traduction interdite. QbGeneraXI2007quater.htm

RŽf. 76. 997 Pierre Demers 2007 , Systme du QuŽbŽcium. Le Platonicisme en biologie de l'Žvolution et en thŽorie de l'atome. Traduction interdite Pierre Demers 7XI2007 QbPlaEvoAtoXI2007bisCOPIE.htm

RŽf. 77. 996 R Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. Pourquoi avons-nous 56 phalanges et 4 membres? Regard d'un physicien platonicien sur l'Žvolution biologique. Traduction interdite. Projet de communication 2878 ACP 2008 QuŽbec UniversitŽ Laval 8 - 11 juin 2008  ACP2008QbPlaEvobisXI2007.htm

RŽf. 78. 995 R Pierre Demers 2007 Systme du QuŽbŽcium. Un parallle entre le vivant et l'inerte. Traduction interdite. RŽsumŽ soumis ACFAS 1020 76e congrs INRS QuŽbec 5-9 mai 2008. AcceptŽ le 5 II 2008. PrŽsentŽ le 7 mai avec l'aide de Maurice Day. ACFAS2008QbPlaEvoAtXI2007.htm

RŽf. 79. 994 R Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. Formes gŽomŽtriques nouvelles. Des solides sans volume. Traduction interdite. RŽsumŽ soumis ACFAS 2031 76e congrs INRS QuŽbec 5-9 mai 2008. AcceptŽ le 5 II 2008. PrŽsentŽ le 7 mai avec l'aide de Maurice Day. ACFAS2008QbSansvXI2007.htm

RŽf. 80. 993 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. Solides sans volume. Traduction interdite. QbSansvXI2007bis.htm

RŽf. 81. 554) Callet et al 2007, Lettres 2007 Prix Marie-Victorin du QuŽbec favorisant la candidature de Pierre Demers. Callet, Collot, CŸer, Daigneault, Day, DePovere, Gouessant, Keller-Didier, Kibler, LISULF, Tourangeau, VallŽe. Lettres2007PMVDemers.html

RŽf. 82. 992 Pierre Demers 2007 Systme du QuŽbŽcium. MŽthodologie du systme du QuŽbŽcium. Traduction interdite QbMethodoX2007bis.htm

RŽf. 83. 991 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium, Le Tableau elliptique des ŽlŽments appliquŽ ˆ la palŽontologie ConfŽrence par Pierre Demers, avec l'aide de Louis de Kinder UQAM pavillon PK6525, le 10 novembre 2004, 20h rŽfŽrence Franois Quintal 3312522 SociŽtŽ de PalŽontologie du QuŽbec SPQ10XI2004.html

RŽf. 84. 990 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium, Notice Pierre Demers en relation ˆ sa candidature possible au Prix Marie-Victorin du Gouvernement du QuŽbec Avril 2007 (document de prŽsentation). NoticePierreDemers2007.html

RŽf. 85. 989 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium,  Le Systme du QuŽbŽcium appliquŽ aux ƒlŽments chimiques et aux BiomolŽcules. 2e Ždition internet; 20 chapitres, 413 figures, 2003 ˆ 2004. Index en 2007. Avertissement. Notions mathŽmatiques. BiomolŽcules. ƒlŽments. Linguistique. QbSyst2eindex. 0.html   Fig324 n'appara”t pas ˆ sa place au Chapitre XVII mais on l'affiche en demandant Fig324 sur la toile. 11IV2015

RŽf. 86. 988 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium,TŽtrades d'os : pieds, mains, doigts et phalanges. tŽtradesdossaBIS.html

RŽf. 87. 987 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. Cinq solides de Platon, 22 solides rŽguliers. CinqSPlaton22rŽguliers.htm SupprimŽ. Voyez 993 QbSansvXI2007bis.htm

RŽf. 88. 986 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. Un peu de lumire sur les ŽlŽments irrŽguliers du tableau RŽf. 85. des ŽlŽments.bis. Texte. ACPirrŽguliersII2007.bis.html

RŽf. 89. 985 R Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. Un peu de lumire sur les ŽlŽments irrŽguliers du tableau des ŽlŽments.bis. RŽsumŽ 2842 soumis le 25 II 2007 au congrs ACP Saskatoon 17-20 juin 2007. RefusŽ. Voyez le texte 986. ACPirrŽguliers.Resume.html

RŽf. 90. 982 R Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. AffinitŽs angulaires entre la mŽcanique quantique et la gŽomŽtrie de Platon. ACP 2007 Saskatoon RŽsumŽ 2398 soumis le 5 fŽvrier 2007 ACP 2007. RefusŽ. Voyez le texte 983. ACPaffinitŽster.doc.rŽsumŽ.html ACPaffinitŽster.doc.rŽsumŽ.html

RŽf. 91. 981 Pierre Demers 2007, Systme du QuŽbŽcium. -Vers une gŽomŽtrie quantique bis. Texte. VersgŽomŽtriequantiquebis.html

RŽf. 92. 980 Pierre Demers 2007, Systme de QuŽbŽcium. - RŽgularitŽs d'ordre 4 chez les ŽlŽments irrŽguliers du tableau des ŽlŽments bis. Texte. IrrŽguliers22bis.html

RŽf. 93. 979 R Pierre Demers 2007, Systme de QuŽbŽcium. - RŽgularitŽs d'ordre 4 chez les ŽlŽments irrŽguliers du tableau desŽlŽments. RŽsumŽ 238 soumis au 75e congrs de l'ACFAS UQTR 7 au 11 mai 2007. Voyez le texte 979. IrrŽguliers22rŽsume.html RefusŽ le 9II2007

RŽf. 94. 978bis Pierre Demers 2007, Systme de QuŽbŽcium. - Projet QuŽbŽcium (2006). Pour le formulaire T661 ƒtape 1 description dŽtaillŽe des projets, RSetDE adrcQc. ProjetQuŽbŽcium(2006)bis.html

RŽf. 95. 978 R Pierre Demers 2006, Systme du QuŽbŽcium. -Vers une gŽomŽtrie quantique. RŽsumŽ 340 soumis le 30 XII 2006 au 75e congrs de l'ACFAS UQTR 7 au 11 mai 2007. AcceptŽ le 12II2007. Voyez le texte 981. Erreur ! RŽfŽrence de lien hypertexte non valide.  SpinetGŽomŽtrieACFAS2007.htm ?

RŽf. 96. 977 Pierre Demers 2006, Projet QuŽbŽcium (2005). Pour le formulaire T661 ƒtape 1 description dŽtaillŽe des projets, RSetDE adrcQc. ProjetQuebecium(2005).html2004 - 1995. Parcourez ma bio-bibliographie. PierreDemersBibl.html

RŽf. 97. 976 Pierre Demers 2006, Systme de QuŽbŽcium. Nombres et gŽomŽtrie dans la classification des ŽlŽments. 1 sur 2. Suite et fin. gqajuin2.html

RŽf. 98. 975 Pierre Demers 2006, Systme de QuŽbŽcium. Nombres et gŽomŽtrie dans la classification des ŽlŽments. 1 sur 2. gqajuin1.html< strong>974 Pierre Demers 2006 Systme du quŽbŽcium. GŽomŽtrie des solides sans volume. GQSVtx.html553) ACP, MŽlanie Campbell 2006 Rejet du rŽsumŽ ACP Brockville de Pierre Demers 973 RejetACP.doc.html

RŽf. 99. 973 R Pierre Demers 2006, Systme du QuŽbŽcium. GŽomŽtrie quantique des solides. RefusŽ. GŽomŽtriequantiquedessolidesSoumis au congrs de l'ACP, Brockville 2006  RejetACP.doc.html

RŽf. 100. 850 Pierre Demers 1996, Nouveau systme pŽriodique des ŽlŽments. Le systme du QuŽbŽcium. Soumis ˆ Spectre, revue de l'APSQ, datŽ du 20 octobre 1996. RefusŽ. Voyez sa version conforme pdf rŽalisŽe en 2010 1031.

RŽf. 101. 849 Pierre Demers 1996, Nouveau systme pŽriodique des ŽlŽments. Le systme du QuŽbŽcium. Le QuŽbŽcium est baptisŽ avec l'aide de Huguette Proulx-Arsenault sa marraine. Atelier, 31e congrs de l'APSQ, Hull, ƒcole de l'”le, 19 octobre 1996

 

Annexe 1. Les numŽros et les longueurs des 120 os constants du squelette des membres humains.

Sources. RelevŽes sur Fig. 9, 170 mm main y compris poignet, Fig. 10, 215 mm pied, Fig. 8 squelette et autres. En principe, mes propres mensurations.

de1a120 PiD.xlsx

Idem gauche et droite.

            chacun          

                       cumulatif

Membres supŽrieurs.

Nos                            Nos

1          19        19        31

2          17        36        32

3          17        53        33

4          15        68        34

5          16        84        35

6          31        115      36

7          25        140      37

8          24        164      38

9          20        184      39

10        28        212      40

 

11        37        249      41

12        40        289      42

13        38        327      43

14        32        359      44

15        41        400      45

16        63        463      46

17        62        525      47

18        48        573      48

19        48        621      49

20        21        642      50

                      

21        11        653      51

22        24        677      52

23        20        697      53

24        24        721      54

25        10        731      55

26        13        744      56

27        13        757      57

28        260      1017    58

29        260      1277    59

30        330      1607    60

 

Membres infŽrieurs,

61        20        20        91

62        10        30        92

63        8          38        93

64        9          47        94

65        7          54        95

66        30        84        96

67        12        96        97

68        12        108      98

69        10        118      99

70        17        135      100

 

71        30        165      101

72        23        188      102

73        22        210      103

74        21        231      104

75        47        278      105

76        64        342      106

77        65        407      107

78        72        479      108

79        71        550      109

80        32        582      110

 

81        19        601      111

82        22        623      112

83        35        658      113

84        25        683      114

85        74        757      115

86        55        812      116

87        460      1272    117

88        460      1732    118

89        70        1802    119

90        520      2322    120

 

Annexe 2. Les masses des 120 os constants du squelette des membres humains.

Recherche. Besoin d'aide. Qui m'aidera?

Un de mes lecteurs pourrait-il me communiquer la liste des masses de ces os, avec l'indication de la source? Je lui en serais reconnaissant. Pierre Demers 1914.  pierre.demers@lisulf.quebec   514 747 2308

 

Annexe 3 Les noms et symboles des 120 ŽlŽments de la matire ordinaire.

RŽf. 30, Fig. 11.  lisulf.quebec/DelavidŽodePatrickCallet.htm

Fig. 10. Un tableau bidimensionnel des 120 ŽlŽments en demi-ellipse. LaDemiEllipse2015-02-12 ˆ 17.34.58.png   Annexe 1.Liste des ŽlŽments et de leurs caractres selon z le nombre d'Žlectrons.

- 30 -